Communistes libertaires de la CGT

28 avril : Le communiqué de l’intersyndicale à minima...

vendredi 15 avril 2016

Le communiqué de l’intersyndicale du 14 avril tient bon sur le retrait de la loi « Travail », même s’il tresse une couronne excessive au gouvernement à propos des mesures lâchées par Valls pour tenter de calmer la mobilisation.

En voici la conclusion :

"Les organisations syndicales (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL) appellent l’ensemble des salarié-es, privé-es d’emploi, étudiant-es, lycéen-nes, retraité-es à se mobiliser à nouveau par la grève et à participer massivement aux manifestations le 28 avril prochain.
Dès à présent, elles appellent à l’organisation d’assemblées générales dans les entreprises et administrations pour assurer le succès de cette journée et décider de la poursuite de l’action pour obtenir le retrait de la loi et l’obtention de nouveaux droits.
Elles se saisiront du 1er mai, pour donner à cette journée de solidarité internationale, un caractère particulier en pleine mobilisation contre le projet de loi Travail.
Les Lilas 14 avril 2016"

Si l’appel à des assemblées générales sur les lieux de travail est positif, il est regrettable d’avoir oublié de pousser également au développement des intersyndicales locales qui, dans de nombreuses villes, tentent de construire la mobilisation au delà des entreprises déjà syndiquées.

Il est également préoccupant de laisser aux seules AG, isolées et sans consignes nationales claires, le soin de déterminer les suites du mouvement. En absence de perspective claire et d’une date centrale qui ouvrirait le lancement d’une période de grève reconductible, les AG ne seront pas armées pour décider des conditions de leur propre adhésion à un tel mouvement.

Enfin il est grave que les violences policières ne soient pas ici dénoncées.

On a le droit de penser que les provocations policières vis-à-vis des lycéens sont délibérées dans la perspective d’étouffer le mouvement dans un nuage de lacrymogènes et de coups de matraques. Et dans ce cas nous devons dénoncer l’attitude des flics.

On a aussi le droit de penser que la tactique impulsée par les réseaux « autonomes », entraine les jeunes dans des postures insurrectionnelles aussi romantiques que minoritaires et vaines. Et que ces « autonomes » se trompent quand ils prennent pour cibles les organisations du mouvement ouvrier. Il n’en reste pas moins que, même à leur corps défendant, ces réseaux militants sont de notre camp, le camp des travailleurs. Face à la répression qui s’abat sur les lycéens qui se sont laissés entrainés et celle qui s’abattra très probablement sur les leaders de ces réseaux, le mouvement syndical doit mettre ces jeunes sous sa protection.

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) (...)
  • Congrès : Notes du mardi 19 avril

    20 avril 2016
    Après les applaudissements d’usages aux nouveaux invités présents (Solidaires et Unef mais l’arrivée d’un représentant du PCF n’est toujours pas anoncée), le bureau du congrès donne les réponses attendues : Oui il y aura une résolution d’actualité mais pas de commission : c’est le bureau du congrès qui la présentera. Non la commission candidature ne sera pas ouverte aux délégués puisqu’elle est déjà (...)
  • Congrès : Notes du lundi 18 avril

    19 avril 2016
    C’est au groupe musical Zabo qu’il revenait de donner le ton du congrès dans une interprétation pétillante d’une chanson de Georges Moustaki « je voudrais sans la nommer vous parler d’elle », une chanson écrite en 1969 à la gloire de la révolution permanente !
    Un cran en dessous du symbole, le secrétaire de l’UD des Bouches du Rhône dans son discours d’accueil faisait applaudir les luttes emblématiques (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0