Communistes libertaires de la CGT

5 dec et reconductible unitaire dans les transports

lundi 25 novembre 2019

Mieux que les appels d’UD, les appels dans les professions qui par nature sont plus proches des réalités du terrain :

Appel CGT, FO, Solidaires à la grève dans les transports à partir du 5 décembre

Les fédérations CGT, FO, Solidaires des secteurs de transports dénoncent la volonté du gouvernement à vouloir remettre en cause nos systèmes de retraites actuels, solidaires et intergénérationnels par un projet de réforme de retraites par points. Nous condamnons également les attaques contre nos régimes spécifiques qui ne sont pas des avantages indus mais qui tiennent compte des situations particulières de nos secteurs. Les différentes simulations réalisées à partir du projet Delevoye confirment des baisses de pensions pouvant atteindre 600€ par mois selon les situations. C’est inacceptable alors même que les distorsions entre ceux qui ont tout et ceux qui n’ont rien sont croissantes. La « théorie du ruissellement » portée par le Président des riches se transforme en digue pour les seuls intérêts du capital.

Dans le même temps, les salariés du transport et des infrastructures subissent les logiques de régression sociale des entreprises et des politiques publiques. Loi travail, Loi d’Orientation des Mobilités, réforme ferroviaire, réforme de la fonction publique, etc. Elles ont toutes pour dénominateur commun le dumping social et environnemental générant une casse des emplois, une hausse de la souffrance au travail, un sous paiement des qualifications et des compétences, une individualisation des rémunérations et une dégradation du service public des transports.

Pour combattre la remise en cause des droits collectifs qui sont le résultat des luttes sociales passées et au contraire pour gagner un renforcement et une amélioration du système actuel de nos retraites et des droits sociaux, nos organisations appellent l’ensemble des salariés des transports à cesser le travail à partir du 05 décembre. Elles appellent les salariés à s’inscrire massivement dans la grève et à participer aux assemblées générales pour débattre du niveau de mobilisation, des négociations et des conditions de la reconduction du mouvement de grève au-delà du 05 décembre. Cette mobilisation est indispensable pour établir un rapport de force suffisant au sein de nos professions des transports et ainsi faire plier le patronat et le gouvernement.
Paris le 25 novembre 2019

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du vendredi 17 mai

    18 mai
    La séance s’ouvre sur l’annonce des résultats de l’élection de la CEC et celle de la CFC. Une moyenne globale annoncée de 89% pour la liste ce qui cache bien sûr quelques disparités... Mais les résultats de chaque candidat ne sont pas annoncés. Avec cette brutalité très particulière dont la bureaucratie CGT est capable, ni les scores ni les noms des 4 camarades présentés en plus de la liste officielle (...)
  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à (...)
  • Echos de la séance du mardi 14 mai

    15 mai
    Alors que la journée devait rester plutôt terne, des militants de l’union syndicale de la Ville de Paris accueillaient les congressistes avec un bonbon et un flash code renvoyant à un petit clip contre le sexisme. Une initiative directement connectée aux tensions internes des différentes structures CGT des territoriaux parisiens.
    Un court rapport d’activité pointait entre autres sujets la (...)
  • Echos de la séance du lundi 13 mai

    14 mai
    Outre l’élection des différentes commissions de congrès qui donne toujours lieu à quelques agacements et tensions sans grande importance réelle, l’essentiel de la journée s’est résumé dans le long discours d’introduction de Philippe Martinez (1h 40).
    Curieux discours au demeurant, ni vraiment rapport d’activité, ni rapport d’orientation mais où aucune difficulté n’est passée sous silence. A plusieurs (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0