Communistes libertaires de la CGT

A nouveau sur le syndicat CGT HPE - Victoire à l’IBIS Batignolles

samedi 12 juin 2021

Nous le précisions dans un précédent article, le principal mérite du syndicat CGT Hotels de Prestige et Economiques HPE est de tenter de convaincre les salariés et militants de l’intérêt syndical de sortir des murs de l’entreprise tels qu’ils sont façonnés par le patronat de cette « industrie » hôtelière, mais aussi de leur donner les outils juridiques pour y parvenir.

Le syndicat CGT-HPE porte, en particulier, la revendication de la réinternalisation des travaux sous-traités afin de permettre aux personnels de sortir de la précarité et des bouleversements constants liés aux ruptures de contrats entre hôtels et entreprises de nettoyage moins-disantes. Pour ces camarades, l’un des principaux enjeux de ces batailles est de donner, sur leur lieu de travail, des représentants aux salariés de la sous-traitance, en les comptant dans l’effectif de l’entreprise utilisatrice pour qu’ils soient électeurs, voire éligibles, aux élections des Institutions Représentative du Personnel.

Dans cette bataille pour « la reconstitution de la communauté de travail », l’affrontement est lourd non seulement vis à vis des grandes chaines hotelières, telle IBIS (groupe ACCORD) qui vient de connaitre à Paris 17 Batignolles un conflit victorieux, long de 22 mois, mais encore avec la représentation de la Fédération CGT des Ports et Docks en Ile de France, également présente sur ces secteurs.

En effet, cette Fédération refuse le principe de la représentation de ces salariés au sein des IRP chez les sociétés donneuses d’ordre, en vue de maintenir ce qui serait son « pré-carré » !

Avec l’aide de nos amis de Fréquence Paris Plurielle, radio militante parisienne nous rediffusons, autour de ce long mouvement, l’émission « Vive la sociale » animée par nos camarades et amis de la revue « La question Sociale » . A notre grand regret l’affrontement est toujours aussi rude entre des structures (Commerce parisien, UD 75 et HPE) qui font par ailleurs plutôt honneur à notre CGT.

Celle-ci se décompose en 3 parties sur environ une heure :

  • Interview de grévistes et un rappel sur les conditions de lutte dans l’hôtellerie pour les sous traitants, le rôle tenu par la CGT Ports et Docks, la stratégie de lutte du syndicat HPE et son bilan sur la re-internalisation
  • les obstacles bien malheureusement rencontrés par la CGT HPE au sein de l’appareil du fait des structures CGT Commerce, UD Paris et autres
  • les dérives interpersonnelles connues actuellement par les différents acteurs de ce conflit qui pour certains se retrouvent désormais à devoir ferrailler devant les tribunaux....

Bref, une heure d’écoute qui constitue une vraie formation syndicale accélérée sur le travail de terrain et les outils dont sont dotés, aujourd’hui, ces animateurs du mouvement social…..

Pour écouter l’émission Vive la Sociale :
http://www.vivelasociale.org/images...

Et en prime, une video tirée du site Mediapart (en accès libre) :
https://www.youtube.com/watch?v=NE2...

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du vendredi 17 mai

    18 mai 2019
    La séance s’ouvre sur l’annonce des résultats de l’élection de la CEC et celle de la CFC. Une moyenne globale annoncée de 89% pour la liste ce qui cache bien sûr quelques disparités... Mais les résultats de chaque candidat ne sont pas annoncés. Avec cette brutalité très particulière dont la bureaucratie CGT est capable, ni les scores ni les noms des 4 camarades présentés en plus de la liste officielle (...)
  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai 2019
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai 2019
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à (...)
  • Echos de la séance du mardi 14 mai

    15 mai 2019
    Alors que la journée devait rester plutôt terne, des militants de l’union syndicale de la Ville de Paris accueillaient les congressistes avec un bonbon et un flash code renvoyant à un petit clip contre le sexisme. Une initiative directement connectée aux tensions internes des différentes structures CGT des territoriaux parisiens.
    Un court rapport d’activité pointait entre autres sujets la (...)
  • Echos de la séance du lundi 13 mai

    14 mai 2019
    Outre l’élection des différentes commissions de congrès qui donne toujours lieu à quelques agacements et tensions sans grande importance réelle, l’essentiel de la journée s’est résumé dans le long discours d’introduction de Philippe Martinez (1h 40).
    Curieux discours au demeurant, ni vraiment rapport d’activité, ni rapport d’orientation mais où aucune difficulté n’est passée sous silence. A plusieurs (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0