Communistes libertaires de la CGT

Belgique : En lutte contre une autre loi Travail !

jeudi 2 juin 2016

80 000 manifestants à Bruxelles le 24 mai. Grève générale le 7 juin. Les travailleurs belges et la jeunesse en lutte contre la version locale de la loi travail. Nous publions ci-dessous une note d’info confédérale :

. Durée du travail : Ce projet se propose de calculer la durée du travail sur une base annuelle, voire au-delà et ainsi de s’attaquer à la semaine de 38 heures Il est ainsi prévu la possibilité d’étendre pour tous le nombre possible d’heures supplémentaires à 143 heures avant de pouvoir récupérer. Un quota auquel s’ajouteraient 100 heures exigibles sans motivation pour certains secteurs d’activité, sans concertation et éventuellement sans récupération. Au final ces heures seraient payées ou mises en compte sur un obscur « compte épargne carrière ». Concrètement cela signifie que l’horaire moyen de travail va passer de 38 à 40 heures par semaine, voire 45 et plus si on y ajoute les heures supplémentaires possibles au-delà des 143 h selon les conventions de secteurs professionnels.

. Protection des salariés : Il est prévu de reculer à 22 h (au lieu de 20h) le début du travail de nuit. La protection particulière pour les jeunes et les femmes enceintes disparaît.

. Délai de prévenance : Il est prévu que l’employeur puisse modifier le temps du travail des salariés à temps partiel au jour le jour … Toutes ces modifications peuvent être imposées sans accord sectoriel. Il suffit qu’une organisation (éventuellement patronale) pose la question dans la commission paritaire de branche, pour que ces modifications puissent être activées au niveau de l’entreprise.

Quelles propositions des organisations syndicales ?
Les trois confédérations syndicales (Fédération Générale du Travail de Belgique –FGTB-, Confédération des Syndicats Chrétiens -CSC-, Confédération Générale des Syndicats Libéraux de Belgique –CGSLB-) et les organisations de jeunesse sont mobilisées et unies Elles exigent ensemble des alternatives reposant sur un modèle sociétal et une fiscalité justes, avec des services publics de qualité, une protection sociale solide, le respect de la concertation sociale et de la liberté de négociation. La FGTB propose de réduire collectivement le temps de travail, avec maintien du salaire et embauches compensatoires, mesure qui permettra de créer de l’emploi pour tous. Quelles perspectives de mobilisations ?
Mardi 31/05/2016 : manifestation des services publics en front commun soutenue par le privé
Du 20/06/2016 au 24/06/2016 : sensibilisation dans les entreprises
Vendredi 24/06/2016 : grève nationale FGTB
Jeudi 29/09/2016 : manifestation fédérale interprofessionnelle en front commun
Vendredi 07/10/2016 : grève générale en front commun

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du vendredi 17 mai

    18 mai
    La séance s’ouvre sur l’annonce des résultats de l’élection de la CEC et celle de la CFC. Une moyenne globale annoncée de 89% pour la liste ce qui cache bien sûr quelques disparités... Mais les résultats de chaque candidat ne sont pas annoncés. Avec cette brutalité très particulière dont la bureaucratie CGT est capable, ni les scores ni les noms des 4 camarades présentés en plus de la liste officielle (...)
  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à (...)
  • Echos de la séance du mardi 14 mai

    15 mai
    Alors que la journée devait rester plutôt terne, des militants de l’union syndicale de la Ville de Paris accueillaient les congressistes avec un bonbon et un flash code renvoyant à un petit clip contre le sexisme. Une initiative directement connectée aux tensions internes des différentes structures CGT des territoriaux parisiens.
    Un court rapport d’activité pointait entre autres sujets la (...)
  • Echos de la séance du lundi 13 mai

    14 mai
    Outre l’élection des différentes commissions de congrès qui donne toujours lieu à quelques agacements et tensions sans grande importance réelle, l’essentiel de la journée s’est résumé dans le long discours d’introduction de Philippe Martinez (1h 40).
    Curieux discours au demeurant, ni vraiment rapport d’activité, ni rapport d’orientation mais où aucune difficulté n’est passée sous silence. A plusieurs (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0