Communistes libertaires de la CGT

Covid et fermeture d’entreprise !

mercredi 8 avril 2020

Nous publions la réaction du syndicat de l’entreprise. Les patrons profitent de la période pour accélérer les mauvais coups. Edifiant !

DECLARATION CGT A LA DIRECTION SUR L’ANNONCE DE FERMETURE DE LA COKERIE DE SEREMANGE

Pour la CGT, nous prenons acte de l’information que vous nous avez présentez ce matin. Nous vous enverrons nos questions à ce sujet en vue de la consultation avant le mardi 14 Avril prochain. Pour l’heure, au vue de cette présentation chiffrée socialement, des postes à pourvoir, des emplois détachés, la CGT ressent un projet déjà bien travaillé et préparé en amont depuis des mois qui transpire l’hypocrisie et le mensonge. Pour nous, un dialogue social qui est tout sauf transparent ! Malhonnête vis à vis de nous Élus qui représentons les salariés ! Socialement pathétique ! Comment présenter un projet pareil en pleine crise sanitaire ? Comment infliger une telle annonce aux salariés de la cokerie déjà très marqués psychologiquement comme nous tous avec le contexte sanitaire ? Un manque de respect vis a vis des salariés opérant sur l’outil et qui ont toujours été exemplaires et professionnels et encore plus dernièrement avec la pandémie Covid 19 qui les impactent.

La direction nous informe de l’arrêt définitif de la cokerie de Serémange.
Nous passons sur le blabla économique mondial avec -70% d’immatriculation pour l’auto, peur de perdre des parts de marché face aux concurrents asiatiques qui sortent de la crise Coronavirus, etc. Une réunion théâtrale sans réelles réponses claires à nos questions.

CR Réunion CSEé Extraordinaire
07 Mars 2020
Les derniers enfournements/défournements de la cokerie sont programmé le 6
Mai 2020, l’intégralité de l’effectif (170 salariés) pourra être reclassé selon la
direction. Il y a 249 postes libres sur Florange et 53 à la Cokerie de Dunkerque.
Un processus d’accompagnement structuré sera mis en place. En ce qui
concerne les salariés en CDD, la direction nous dit qu’elle s’occupera d’abord
des CDI et le reste on verra plus tard. Aucune information sur les emplois des sous-traitants.

Techniquement, jusqu’au 6 Mai, la Cokerie continuera à tourner au mieux pour
fournir du gaz pour le fonctionnement des fours du TAC.
Le 6 Mai, la procédure d’arrêt à froid de l’installation démarre
Les ressources en personnel pour la gestion de l’arrêt seront :
• 16 salariés de jour pendant 4 mois puis l’effectif descendra à 5 personnes
pour la surveillance.
• 35 salariés postés soit 7 par équipe pendant 4 mois.
Les autres salariés seront placés en chômage partiel.
A partir du 6 mai, une station de mélange provisoire Gaz Naturel / Azote sera
mise en place au TAC pour se passer du gaz de Cokerie avec des arrêts
prolongés pour avancer sur le projet.
Marche à 1 Four jusqu’à l’arrêt annuel pour remplacement des brûleurs et
passer à 100% Gaz Naturel. Coût du projet environ 5 millions d’euros validé !
La direction est confiante sur l’avenir du TAC.
Les Organisations Syndicales doivent recueillir toutes les questions en
suspens et les faire parvenir à la direction avant le mardi 14 avril midi, en vue
de réponses à la réunion de consultation du 16 Mai.
N’hésitez pas à nous faire parvenir vos questions !
Pour la CGT, cela fait des mois et des années que nous demandions des
investissements à la fois pour rendre cet outil compétitif, et qu’il respecte
l’environnement. C’est un énorme gâchis, un de plus après la fermeture de la
filière liquide.

Débats du 53° congrès

  • Congrès : une contribution aux débats

    1er février
    Nous avons la bonne habitude, respectueusement pluraliste, de relayer des articles intéressants trouvés dans les publications libertaires ou syndicalistes révolutionnaires. Nous relayons donc ici une analyse des fractures dans la CGT à l’aube du 53° Congrès :
    https://plateformecl.org/cgt-les-en...
    Si nous évitons en général de commenter précisément (...)
  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    1er février
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0