Communistes libertaires de la CGT

Délocalisations : le capitalisme, sans fin, sans freins...

mercredi 23 septembre 2020

Malgré les ruptures d’approvisionnement dues à la crise du Covid et les déclarations politiciennes (dont nous ne partageons pas les postures patriotardes) les délocalisations de productions industrielles continuent. Elles rongent l’emploi productif, les acquis sociaux et l’objectif d’une diminution écologiquement nécessaire des productions inutiles. Elles nous éloignent aussi d’une maitrise partagée des savoirs faire par bassin de vie, au plus près des besoins sociaux réels.

Dans une enquête réalisée par Francine Aizicovici et Aline Leclerc publiée par Le Monde du 22 septembre l’hécatombe se poursuit, avec pour seule réalité le moindre coût salarial. Confirmant ce que nous écrivions déjà : les quelques « relocalisations » qui se produiront suite aux crises d’accès à certaines fournitures durant le Covid-19 seront de simples transferts d’Asie vers l’Est européen et la proche méditerranée : Bulgarie, Roumanie, Tunisie, Maroc pour l’essentiel. Et les sites installés en France suivront ces mêmes trajets.

Ainsi l’enquête évoque les cessations partielles ou totales d’activités des bateaux Zodiac, des tracteurs Yto, des cuisinières Rosières, de l’éclairage public Comatelec et ZG Europhane. Ce dernier choisit l’Angleterre, ce qui en dit long sur l’effondrement social et politique de ce pays... Enfin l’article souligne que l’on attend avec inquiétude les décisions des directions de General electric et de Schneider electric...

Une fois encore la logique de l’économie de marché met en concurrence les travailleurs entre eux. Si elles étaient menées avec suffisamment de conviction et de soutien politique, les luttes pourraient freiner le phénomène mais dans le contexte, il est a craindre que l’emploi ne revienne dans nos régions que quand les conditions sociales seront harmonisées... par le bas.

Débats du 53° congrès

  • Congrès : une contribution aux débats

    1er février
    Nous avons la bonne habitude, respectueusement pluraliste, de relayer des articles intéressants trouvés dans les publications libertaires ou syndicalistes révolutionnaires. Nous relayons donc ici une analyse des fractures dans la CGT à l’aube du 53° Congrès :
    https://plateformecl.org/cgt-les-en...
    Si nous évitons en général de commenter précisément (...)
  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    1er février
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0