Communistes libertaires de la CGT

General Motors : Le retour des grèves aux USA ?

lundi 28 octobre 2019

Quelques extraits de l’article à découvrir sur Médiapart : Aux Etats-Unis, les grèves font leur retour PAR MATHIEU MAGNAUDEIX
ARTICLE PUBLIÉ LE DIMANCHE 27 OCTOBRE 2019

"Qualifié par le Washington Post d’« une des grèves les
plus importantes dans le secteur privé depuis vingt ans
 », le mouvement a fini par payer. Pourtant, au début
du conflit, la direction de l’entreprise avait annoncé
la suppression de la protection maladie santé des
grévistes, liée à leur emploi.«  »Au bout de quarante jours d’arrêt de travail, la majorité
des 50 000 salariés grévistes de General Motors
(GM) a accepté vendredi 25 octobre de reprendre
le travail. Jamais depuis 1973 le groupe automobile
américain, longtemps numéro un mondial du secteur,
n’avait connu une grève aussi longue.
Cinquante usines aux États-Unis ont été affectées, en
particulier dans la région de Detroit (Michigan), le
berceau industriel de GM. Les salariés ont perdu des
centaines de millions de dollars en salaires, tenant les
piquets de grève vingt-quatre heures sur vingt-quatre.
Mais après plus de cinq semaines, ils obtiennent
des concessions réelles : un bonus de 11 000
dollars, des augmentations de salaires, mais aussi des
rattrapages de salaires pour les employés les plus
mal payés, en particulier ceux embauchés après la
crise financière.«  »les syndicats trouvent un
accord. Il est loin de contenter tous les salariés – 43 %
d’entre eux étaient d’ailleurs pour continuer la grève.
La direction va en effet poursuivre son projet de fermer
trois usines.
Quant au bonus individuel de 11 000 dollars attribué
aux salariés, il est égal à ce que leur patronne, Mary
Barra, touche… en une heure de travail. Son salaire
est en effet de 22 millions de dollars par an, c’est-à dire
281 fois la paie du salarié moyen de GM."

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0