Communistes libertaires de la CGT

Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

mardi 10 janvier 2023

Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans les négociations liées au programme commun de la gauche !

Cette organisation politique qui change de nom comme de chemise pour faire oublier ses dérives : oci, mppt, pt, poi a fourni le service d’ordre du PS pour la campagne Mitterrand en 1981. A l’époque, au nom de la lutte, politiquement juste contre le stalinisme, ils justifiaient sans états d’âme la violence physique contre les militants des JC et du PC (qui bien souvent avaient cogné les premiers...).

Dans leur hebdomadaire « Informations ouvrières » du 5 janvier, ils prennent sans nuance position dans les débats du 53° congrès de la CGT et sur le choix de la future dirigeante proposée comme de tradition par la direction sortante. Sous prétexte d’une interview d’une militante CGT d’EDF, ils affichent un titre sans appel : Non à la dérive sociétale incarnée par Marie Buisson.

Qu’une organisation politique donne son avis sur des documents et des décisions syndicales n’est pas en soi choquant. C’est un peu plus délicat en dénonçant une camarade. Mais le plus étonnant c’est qu’ainsi, contre toute sa tradition, le Poi en arrive à se rallier à la candidature des nostalgiques du stalinisme !

Le terme de dérive « sociétale » est par ailleurs politiquement stupide. La CGT doit se battre pour les revendications immédiates des travailleurs, à l’entreprise mais aussi sur tous les terrains sociaux : logement, racisme, sexisme, écologie...

On peut ainsi reprocher à la direction confédérale l’affaiblissement idéologique de la formation syndicale, affaiblissement qui vient de loin ! Mais reprocher le féminisme de Marie Buisson en expliquant que la fédération des PTT avait réglé le problème des femmes à la Libération confine au grotesque (et renvoi au virilisme bien ancré dans la tradition lambertiste).

Quant à l’écologie, les camarades sont pour... sauf pour défendre l’emploi. S’il est bien naturel que des salariés défendent d’abord leur emploi, même polluant, le rôle politique de la CGT n’est-il pas de les convaincre de la nécessité de faire évoluer les productions, voire d’en arrêter, tout en trouvant évidemment les formations et garanties d’emploi à chacune et chacun ? On peut toujours s’arc-bouter sur les processus du passé, et gagner quelques années. Mais l’expérience historique a démontré que si l’on peut retarder les innovations, elles nous rattrapent toujours. Et que pour gagner un vrai futur, mieux vaut anticiper et peser sur les choix à venir : décroissance, reconversions, relocalisations... L’avenir des travailleurs est à inventer et à construire. Le passé ne repassera pas...

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0