Communistes libertaires de la CGT

Nettoyage : opération mains propres à l’UD de Paris

dimanche 21 février 2016

Le Comité général de l’UD 75 réuni ce jeudi 18 février s’est décidé à trancher dans le vif. Le secteur du nettoyage est officiellement dans le périmètre de la Fédération des Ports et Docks mais ses pratiques honteuses sont dénoncées de longue date. A l’inverse et en toute logique de champ de syndicalisation, le syndicat des Hotels parisiens, rattaché au Commerce, mène régulièrement des luttes difficiles mais victorieuses (souvent dans l’unité avec la CNT-SO, très implantée aussi dans ce secteur particulier).

En votant la suspension du Syndicat de la Propreté de la Région Parisienne et en confortant le Syndicat des Hotels de Prestige et Economiques, les délégués au Comité Général ont choisi la voie du combat syndical.

Nous publions ici la déclaration du HPE :

Les syndicats CGT Parisiens réunis ce jeudi 18 février 2016 en Comité Général ont voté la suspension du syndicat CGT de La Propreté de la Région Parisienne et ont refusé de suspendre notre syndicat CGT des Hôtels de Prestige et Economiques.

Notre syndicat se félicite de ces décisions.

Il aura fallu 30 ans pour qu’une structure CGT, en l’occurrence l’Union Départementale des syndicats CGT de Paris, se décide à mettre les pieds dans le plat et à enfin prendre des mesures concrètes contre le syndicat CGT de La Propreté de la Région Parisienne qui déshonore la CGT en pratiquant la corruption avec les entreprises de propreté, voir notamment le reportage « CGT : La couleur de l’argent PARTIE 2 Spécial investigation » sur le dos d’une main d’oeuvre essentiellement d’origine immigrée, fragilisée par les bas salaires pratiqués dans la branche, les problématiques de renouvellement des papiers et de logement.

Se pose dorénavant clairement la question du changement de fédération de ce secteur d’activité qui relève logiquement du Commerce et des Services plutôt que, par un anachronisme inexplicable, de la fédération des Ports et Docks qui dans cette branche navigue en eaux troubles !

Parallèlement les syndicats CGT composant le Comité Général ont refusé de suspendre notre syndicat CGT des Hôtels de Prestige et Economiques dont le caractère offensif, combattif menant des luttes de haut niveau, souvent victorieuses, a été reconnu unanimement.

Il aurait été paradoxal qu’à l’heure où le mouvement syndical, et particulièrement la CGT, subit de plein fouet la dérive droitière du gouvernement Hollande (9 mois de prison ferme pour les 8 de Goodyear du jamais vu depuis 1907 !) et l’ingérence de plus en plus grande du patronat qui se sent pousser des ailes avec une telle politique soumise à la finance et aux multinationales, que notre syndicat soit suspendu.

Le périmètre de nos statuts, qui était en cause, a été élargi lors de notre dernier congrès aux déserts syndicaux dans l’hôtellerie et à la sous-traitance, nécessité oblige.

Nous ne pouvions en effet ignorer plus longtemps les SOS lancés par les femmes de chambre surexploitées du nettoyage hôtelier, coincées entre une CGT de la propreté corrompue et un patronat rétrograde.

Cette victoire de notre syndicat est celle de la reconstitution de la communauté de travail hôtelière, de l’égalité de traitement et de la reconquête des déserts syndicaux dans l’hôtellerie.

Cela ne manquera pas de rehausser la représentativité et le blason de la CGT dans cette branche d’activité.

Vive la lutte ! Vive la CGT !

Paris, le 19 février 2016

A lire :

Débats du 53° congrès

  • Congrès : une contribution aux débats

    1er février
    Nous avons la bonne habitude, respectueusement pluraliste, de relayer des articles intéressants trouvés dans les publications libertaires ou syndicalistes révolutionnaires. Nous relayons donc ici une analyse des fractures dans la CGT à l’aube du 53° Congrès :
    https://plateformecl.org/cgt-les-en...
    Si nous évitons en général de commenter précisément (...)
  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    1er février
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0