Communistes libertaires de la CGT

Notes de lecture : Andrés NIN et l’Internationale Syndicale Rouge

dimanche 5 janvier 2020

Comme d’autres syndicalistes-révolutionnaires, anarcho-syndicalistes ou libertaires, Andrés NIN, dirigeant de la puissante CNT en Espagne, fut enthousiasmé par la Révolution russe et se rallia rapidement aux théories léninistes, centralisme et discipline, qui parurent alors à nombre de militants la clé du succès.

Frère de route de Victor Serge qui fit le même chemin dans l’appareil de l’Internationale communiste, il devint l’un des dirigeants de l’Internationale syndicale rouge créée en 1921 sur décision de l’IC.

Déçu par les méthode et les orientations staliniennes, il participera, comme Serge, à l’opposition de gauche impulsée par Trotsky. Exclu, il rentrera en Espagne où il fondera le POUM, organisation marxiste anti-stalinienne, et sera enlevé, torturé et éliminé par les services soviétiques durant la Révolution espagnole.

Son petit manuel (200 pages) retrace l’histoire de la Première Internationale puis des internationales syndicales qui s’organisent en particulier après 1918. D’une parfaite orthodoxie léniniste, riche d’informations précises et augmenté de plusieurs documents rares ce petit manuel raconte de façon saisissante la naissance d’un syndicalisme inféodé au parti. S’y ajoute pour faciliter la lecture une petite intro et un index des noms propres.

A l’heure où plusieurs dirigeants de fédérations et d’Union départementales CGT revendiquent publiquement leur souhait de renouer solidement la courroie entre PCF et CGT, cette lecture est indispensable !

« Les organisations ouvrières internationales », Andrés NIN. Editions syndicalistes. 2019. 6,50 euros.
www.editionssyndicalistes.fr

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0