Communistes libertaires de la CGT

Nuit debout et syndicats

mardi 26 avril 2016

Nous publions ci-dessous un tract rédigé par la commission « Grève générale » de Nuit debout (Paris) et des syndicalistes de l’Appel « On bloque tout » :

Nous sommes les milliers de travailleuses/rs, précaires, chômeuses/rs, retraité·e·s, étudiant·e·s et lycéen·ne·s qui se sont levés contre la loi El Khomri. Cette nouvelle injure du gouvernement Hollande est celle de trop, la goutte qui fait déborder un vase déjà plein après plusieurs décennies d’une politique qui se fait, tous gouvernement confondus, contre le peuple, contre les travailleuses/rs, et en faveur des actionnaires, des financiers, des patrons et de leurs profits. Le code du travail est un rempart, durement érigé par un siècle de luttes sociales, entre nos vies et la soif de bénéfice destructrice de notre économie. En “inversant la hiérarchie des normes”, le gouvernement veut remplacer cette protection par des “accords d’entreprises”, négociés entre patrons et salariés. Comme s’il était possible de négocier avec son employeur dans le contexte de chômage et de précarité actuel ! Ce que veut réellement le gouvernement, c’est offrir aux entreprises un contrôle total sur nos vies et nos conditions de travail : durée du contrat, du temps de travail, flexibilité des horaires, rémunération. La loi El Khomri, les attaques particulières aux secteurs ferroviaires (casse du RH077, code du travail des cheminot·e·s), hospitaliers (loi Hirsch), la renégociation de l’assurance chômage, sont les symptômes d’un système malade, qui veut disposer d’une “masse salariale” que les pressions du chômage et de la précarité maintiendraient toujours plus inoffensive et malléable. Les laisser franchir ce cap, ce serait abdiquer de notre sort pour les années à venir, entrer dans un engrenage où nos vies seront broyées. Ces dix dernières années, la production française a généré environ 2000 milliards d’euros par an. Sur ces 2000 milliards, 400 ne sont pas réinvestis par les entreprises, et vont donc directement dans les poches d’une oligarchie qui ne représente pas le centième de la population ! En parlant de “compétitivité”, d’“aider les entreprises”, le gouvernement et le patronat prétendent agir dans l’intérêt général, alors que les salariés n’en touchent pas une miette, alors que nos efforts ne profitent qu’à eux !
Mais nous avons le pouvoir de faire plier le gouvernement et la petite minorité qu’il sert ! Il faut bloquer leur économie, leur transports, leurs usines, toutes leurs entreprises ! Elles sont entre nos mains, en notre pouvoir ! Nous ne nous laisserons pas déposséder de nos vies et de nos conditions de travail pour engraisser leur économie bancale ! Il est temps qu’elle devienne la NÔTRE ! Mobilisons-nous dans nos entreprises ! Réunissonsnous en assemblées générales ! Arrêtons le travail ! Retrouvons-nous chaque soir aux Nuits Debout ! Le 28 avril, rejoignons les travailleurs intermittents, cheminots, hospitaliers et syndicats de tous secteurs qui appellent à la grève générale reconductible ! Militants et représentants syndicaux sont invités à prendre la parole le 28 au soir place de la République.
Appel de la Nuit Debout, soutenu par des syndicalistes de l’appel “On bloque tout”, par la Coordination Nationale Étudiante et les syndicats SOLIDAIRES, CNT-SO, CNT TOU-TE-S DEBOUT POUR LA GRÈVE GÉNÉRALE

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0