Communistes libertaires de la CGT

Pas d’émancipation sociale sans issue écologique

samedi 24 avril 2021

En signant le pacte « plus jamais ça » avec d’autres syndicats et des associations écologistes l’an passé, la CGT rattrapait soudainement un certain retard sur les questions environnementales, trop longtemps sacrifiées au nom d’une logique productiviste protégeant des emplois dans une vision de court terme pour les salariés, mais de long terme quant aux méfaits en terme de pollution.

Plus personne ne peut ignorer la catastrophe climatique qui arrive. Ni ignorer que les plus pauvres payeront le plus cher les conséquences du choc sur leurs conditions de vie. La pandémie de Covid illustrant à merveille comment nos cadres supérieurs télé-travaillent dans des îles paradisiaques pendant que l’ouvrier reste au charbon dans son usine et sa cité...

Il était donc urgent de prendre en compte sérieusement l’urgence climatique en même temps que l’urgence sociale. Même si c’est plus facile à dire qu’à faire. Car dans la logique capitaliste, il est illusoire d’imaginer une « transition écologique » qui ne soit pas démagogique et mensongère. Et qu’il n’est pas simple de conjuguer concrètement, boite par boite, défense de l’emploi et défense de l’environnement.

Les conditions de la signature par Martinez de ce pacte, en solo, sans débat officiel dans les instances confédérale, pas même dans le collectif confédéral « Environnement », fragilise sa prise en compte. Il s’agit pourtant de s’en emparer pleinement pour le mettre en oeuvre au plus vite puisque à contrario des promesses gouvernementales de l’Accord de Paris sur la réduction des émissions de CO2, la quantité d’émissions planétaires continuent d’augmenter chaque année...

C’est pourquoi les décisions de la dernière Commission Exécutive Confédérale doivent être un point d’appui pour lever les réticences internes à nos organisations :

Création d’un groupe de travail réunissant les collectifs Environnement, Industries, Garanties collectives.
Programmation de journées de formation sur les questions liées à l’environnement.
Journées internationales prévues en juin sur le même sujet.
Développement de réseaux unitaires locaux pour décliner dans les territoires les engagements du pacte « plus jamais ça ».

Le cap est fixé, à nous de ramer !

Débats du 53° congrès

  • Congrès : une contribution aux débats

    1er février
    Nous avons la bonne habitude, respectueusement pluraliste, de relayer des articles intéressants trouvés dans les publications libertaires ou syndicalistes révolutionnaires. Nous relayons donc ici une analyse des fractures dans la CGT à l’aube du 53° Congrès :
    https://plateformecl.org/cgt-les-en...
    Si nous évitons en général de commenter précisément (...)
  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    1er février
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0