Communistes libertaires de la CGT

Roissy : Grève et blocage

mercredi 8 juin 2016

Nous publions le communiqué de l’Union locale de Roissy-Aéroport et de l’UD CGT 93. Si l’action de blocage est restée symbolique (de nombreux militants auraient préférer bloquer la zone de frêt et les avions cargos), le taux de grévistes dans plusieurs entreprises du site est un signe que la mobilisation continue de progresser dans les boites du privé :

Répondant à l’appel de l’intersyndicale CGT, FO, Sud Aérien de l’aéroport de Roissy, 900 travailleurs ont manifesté ce matin au Terminal 2E, entravant l’embarquement des passagers du « Hub » d’Air France. Aux cris de « Retrait de la loi Travail », les travailleurs ont ensuite mis en place des piquets stoppant l’accès routier aux Terminaux 2 E et 2 F provoquant une mise à l’arrêt des véhicules sur l’ensemble des routes desservant le Terminal 2. Après 1 h 30 de blocage, une assemblée de lutte s’est tenue au Terminal 2 E au cours de laquelle se sont exprimés des militants syndicaux de plusieurs entreprises en grève à Roissy, mais aussi d’autres secteurs venus en renfort, notamment des cheminots, des travailleurs de l’Energie, mais aussi des jeunes de l’UNEF et de la FIDL.
A Roissy, l’appel à la grève a été très suivi dans le secteur de la sûreté, où l’on recense plus de 400 grévistes dans la société ICTS par exemple. Dans le secteur du Cargo, on compte plus de 90 % de grévistes chez AEROPISTE. Dans l’assistance en escale, on dénombre 34 grévistes chez GH TEAM PASSENGERS, une toute nouvelle base CGT, plus de 50 % chez GH TEAM RAMP SERVICE, et 84 % chez SAMSIC APMR. Après plusieurs semaines de mobilisation, le nombre de grévistes ne cesse d’augmenter.
Les grèves en cours dans les raffineries, les ports, la fonction publique, la collecte des déchets, l’énergie, et tant d’autres dans les entreprises du secteur privé, montrent l’exemple à suivre aux travailleurs s’ils veulent obtenir le retrait du projet de loi. C’est la grève, son extension et sa généralisation, qui mènera à la victoire.
La première phase de la mobilisation, sous la forme de journées d’action, a permis d’adresser une série d’avertissements au gouvernement. Le maintien du projet de loi malgré l’opposition d’une majorité, sous la contrainte du « 49-3 », l’offensive médiatique et la répression policière n’appellent maintenant qu’une seule réponse du mouvement ouvrier : LA GREVE.
Par la grève et la manifestation de ce 7 juin, les travailleurs de Roissy ont montré qu’ils sont prêts à passer à l’étape suivante. Dans cette perspective, l’Union Départementale CGT 93 et l’Union Locale CGT de Roissy appellent leurs militants, leurs adhérents et tous les travailleurs de l’aéroport de Roissy et de Seine-Saint-Denis à organiser dès maintenant la grève à partir du mardi 14 juin, jusqu’au retrait du projet de loi, ni amendable, ni négociable.
A Roissy CDG, le 7 juin 2016

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à (...)
  • Echos de la séance du mardi 14 mai

    15 mai
    Alors que la journée devait rester plutôt terne, des militants de l’union syndicale de la Ville de Paris accueillaient les congressistes avec un bonbon et un flash code renvoyant à un petit clip contre le sexisme. Une initiative directement connectée aux tensions internes des différentes structures CGT des territoriaux parisiens.
    Un court rapport d’activité pointait entre autres sujets la (...)
  • Echos de la séance du lundi 13 mai

    14 mai
    Outre l’élection des différentes commissions de congrès qui donne toujours lieu à quelques agacements et tensions sans grande importance réelle, l’essentiel de la journée s’est résumé dans le long discours d’introduction de Philippe Martinez (1h 40).
    Curieux discours au demeurant, ni vraiment rapport d’activité, ni rapport d’orientation mais où aucune difficulté n’est passée sous silence. A plusieurs (...)
  • Un article dans Alternative libertaire

    8 avril
    Nous tenterons de publier tous les articles trouvés dans la presse libertaire à propos du 52° congrès. Voici celui d’Alternative libertaire ; mars 2019 :
    CGT : Voyage entre les lignes du 52e congrès confédéral
    Le 51e congrès, en 2016, avait stabilisé une direction légitime après les errements des dernières années Thibault et la parenthèse Le Paon. Mais il n’avait réglé aucun débat stratégique. À la peine (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0