Communistes libertaires de la CGT

Routiers : CGT et FO en reconductible le 25 septembre

mercredi 13 septembre 2017

La journée du 12 est un succès qui permet d’envisager avec enthousiasme la suite de la mobilisation. La présence, inégale, mais remarquable de cortèges FO, CFDT (en particulier Métallurgie), la présence de militants UNSA, CFTC, CGC démontre la possibilité d’élargissement à partir du 21 septembre. Dans différentes villes des blocages, encore timides, ont déjà été entrepris dans des zones industrielles ou sur des autoroutes urbains. Plusieurs villes de province annoncent des chiffres supérieurs aux manifs de 2016.

La présence policière a été beaucoup plus discrète qu’en 2016 ce qui devrait facilité le retour des parents avec jeunes enfants et de celles et ceux que les scènes de violence et de gazage effrayaient.

Nous devons tirer leçons des défaites de 2010 et 2016. Face à l’impatience vorace des patrons, les grosses manifs et les journées de grèves isolées ne suffisent plus pour faire plier les gouvernements. Et le poids du chômage et de la précarité freinent l’extension des grèves, l’audace des travailleurs. Le 21 septembre, doit donc être le point de départ d’une grève reconductible dans un maximum de secteurs, partout où le rapport de forces le permet. La généralisation de la grève n’est pas une lubie de « gauchistes » mais le niveau de mobilisation indispensable pour gagner. Comment y parvenir est toute la (difficile) question. Quel secteur sera moteur ? Quelle étincelle pour lancer le moteur ? Voilà les questions que doivent se poser les directions syndicales des branches et entreprises solidement structurées.

Pour un mouvement incluant l’ensemble des jeunes, des précaires, des retraités, des salariés isolés, uberisés... il faut aussi des Assemblées Générales par localité, capables d’impulser toutes actions qui puissent, en renfort des grèves, ralentir, bloquer ou saboter la production et la circulation des marchandises. Les Unions Locales CGT devraient être à la pointe de propositions unitaires et rassembleuses.

L’annonce des fédérations transports CGT et FO chez les routiers d’une grève reconductible à partir du 25 septembre est un premier signe.

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) (...)
  • Congrès : Notes du mardi 19 avril

    20 avril 2016
    Après les applaudissements d’usages aux nouveaux invités présents (Solidaires et Unef mais l’arrivée d’un représentant du PCF n’est toujours pas anoncée), le bureau du congrès donne les réponses attendues : Oui il y aura une résolution d’actualité mais pas de commission : c’est le bureau du congrès qui la présentera. Non la commission candidature ne sera pas ouverte aux délégués puisqu’elle est déjà (...)
  • Congrès : Notes du lundi 18 avril

    19 avril 2016
    C’est au groupe musical Zabo qu’il revenait de donner le ton du congrès dans une interprétation pétillante d’une chanson de Georges Moustaki « je voudrais sans la nommer vous parler d’elle », une chanson écrite en 1969 à la gloire de la révolution permanente !
    Un cran en dessous du symbole, le secrétaire de l’UD des Bouches du Rhône dans son discours d’accueil faisait applaudir les luttes emblématiques (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0