Communistes libertaires de la CGT

Fédérations

Informations relatives à une ou des fédérations spécifiques de la CGT.

Mois :

Par titre | Les plus populaires | Les plus récents | Les plus anciens

  • SNCF : Le recul de la CGT se poursuit. Réflexions.

    27 novembre
    Les résultats des élections récentes aux CSE de la SNCF ont été commentés dans les médias. L’enjeu mérite qu’on s’y attarde. S’il est réjouissant de retrouver la CGT largement en tête, malgré les bouleversements sociologiques et la casse des statuts, il faut quand même observer avec lucidité la tendance longue a une baisse continue. Ni pour faire la leçon, ni pour distribuer des bons points. Mais le constat est sans appel : à la SNCF comme dans bien d’autres anciens bastions CGT nos forces sont en recul.
    Comparons les chiffres entre 2004 et 2022 :
    La CGT de 43,96% en 2004 chute à 34,02% en 2018 et (...)
  • CCN 15/16 nov : Salaires et retraites à l’agenda

    14 novembre
    A l’approche du 53° congrès de la CGT, il est à craindre que les rivalités et ambitions prennent le pas sur l’actualité sociale : réforme de l’assurance chômage, inflation/salaires et réforme des retraites.
    La réforme de l’assurance chômage, durcie par la droite au Sénat, vise à deux objectifs : baisser globalement les prestations et faire pression pour que les travailleurs acceptent n’importe quel CDI mal payé et/ou ultra-contraignant. Il s’agit clairement d’une offensive pour augmenter l’exploitation capitaliste en intensité.
    Le retour d’une inflation importante souligne l’urgence pour la CGT de (...)
  • PSA Poissy : Des centaines de militants devant le tribunal

    20 octobre
    Près de 600 militants se sont retrouvés devant le tribunal de Bobigny pour soutenir l’équipe du syndicat CGT de l’usine de Poissy, dont Mercier est la figure médiatique, afin de contester la création d’un autre syndicat appuyé par la direction de la fédération de la Métallurgie et de l’UD 78 et l’exclusion de fait des animateurs du syndicat historique.
    Verdict le 8 déc.
  • Laurent Brun au secours de Fabien Roussel : misère de la théorie !

    15 septembre
    Dans un long développement sur sa page Facebook Laurent Brun, secrétaire général de la fédé CGT des Cheminots, vole au secours de Roussel pendant que ce dernier s’enfonce toujours plus loin dans sa posture démagogique contre « les assistés » et contre « le droit à la paresse » qui n’est pourtant pas un brûlot anarchiste mais bien un classique de la littérature marxiste, rédigé par un gendre de Karl Marx, Paul Lafargue en 1880.
    Laurent Brun tente de se la jouer théoricien pour expliquer que les communistes ne sont pas contre « les allocations » mais favorables à un emploi pour toutes et tous ce qui rendrait (...)
  • La CGT PSA au Tribunal le 20 octobre 2022

    3 septembre
    La Fédération traîne les animateurs de la CGT - PSA (Site de Poissy) devant les tribunaux. Nous avons déjà exprimé ici nos réserves sur le fonctionnement de Jean-Pierre Mercier dont on ne sait plus s’il est sur BFM pour la CGT ou sur LCI pour LO...
    Mais il est en revanche certain que les pratiques de la fédération sont inadmissibles.
    Retrouvez le 4 pages de la CGT PSA qui résume son point de vue sur l’historique de ce conflit interne :
    https://contre-exclusions-cgt.blogs...
  • Livre parisien : Un congrès trop tranquille

    27 juin
    Le 19° congrès du Syndicat général du livre et de la communication écrite s’est tenu dans la grande salle du CCN les 23 24 et 25 mai dernier. Revendiquant encore près de 2 000 adhérents pour l’essentiel en région parisienne, présent dans les sièges éditoriaux, dans la distribution de la presse, le routage des abonnés et dans les imprimeries du Labeur c’est en imprimeries de presse quotidienne nationale qu’il exerce toujours un rôle incontournable.
    Le nombre des invités appelés à intervenir : URIF, UD 75, SNJ-CGT démontre la place que tient toujours le SGLCE dans la vie syndicale en Région parisienne. Et (...)
  • Filpac CGT : Une fédération en crise

    27 mai
    Nous reproduisons ici un article qui vient de paraître dans le dernier n° de « La Révolution prolétarienne » et qui revient sur les origines de la crise dans la fédération CGT du Livre et du Papier.
    Lorsque la Filpac est créée, en 1986, regroupant la fédération du papier-carton avec celle des industries graphiques, les deux branches industrielles sont déjà lourdement frappées par les fermetures d’entreprises, détruisant l’un après l’autre des bastions qui se défendront héroïquement mais sans la coordination suffisante pour stopper l’offensive destructrice. C’est dans ce contexte qui n’a fait que s’aggraver au (...)
  • Dans un paysage politique dévasté : Préparons la riposte sociale et la grève

    13 avril
    Le débat sur le « vote utile » qui a monopolisé médias et militants la dernière semaine de campagne démontre l’absurdité « démocratique » de nos lois électorales et de nos institutions « républicaines ». On ne vote plus « pour » mais « contre » et chacun est sommé de se transformer en fin tacticien… de comptoir. Avec pour résultat des transferts massifs de voix entre formations politiques dont les valeurs sont proches. Ce qui nous occupe n’est pas l’effondrement ou la croissance de tel parti mais du bloc idéologique auquel chaque parti peut être rattaché. Et dans tous les cas le rôle accru des syndicats de lutte (...)
  • Filpac : le congrès explose en plein vol

    6 avril
    On savait que le 9° congrès de la Filpac, qui s’est ouvert lundi 4 avril serait tendu : une fédération effondrée à 13 000 adhérents dont un grand nombre de retraités, une bataille d’égo qui a fait le vide au sein même du bureau fédéral, des débats d’orientations impossibles et biaisés, le tout sur un fond objectivement difficile de déclin irrémédiable du secteur graphique.
    Contrairement à ce qu’on entend parfois dans les couloirs de Montreuil, la bataille n’est pas entre « graphiques » et « papetiers ». C’est avant tout une longue dégénérescence démocratique où les egos jouent à plein les coups tordus, les (...)
  • Un violeur mis à l’écart : La CEC a pris ses responsabilités !

    23 février
    Au lendemain du dépôt de plainte pour « viol et torture » à l’encontre d’un de ses membres, la Commission Exécutive confédérale « suspend », par 30 voix pour, 1 contre et 3 abstentions le militant visé par la plainte dans l’attente des résultats de l’enquête. Saluons cette réactivité exemplaire.
    Nous attendons maintenant les réactions dans son syndicat, son UD et dans toute la CGT puisque ce type d’affaires ne se règle pas toujours correctement au nom de la défense de la CGT, de son image, des fonctions importantes tenues par le coupable...
    Depuis hier les langues se délient et nombre de militant.es se (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 120

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0