Communistes libertaires de la CGT

Minerve : Les salariés licenciés vendent le stock !

mardi 31 mai 2016

LES MINERVE : « Si on ne se prend pas en main, on aura rien »

Vendredi dernier, les salariés de Minerve (Quéven et Quimperlé) et leur section CGT réalisaient une vente directe d’une partie de leur stock d’usine au marché de Quimperlé. Fort du soutien de la population, les camarades ont atteint leur but : faire parler d’eux/elles qui occupent le site de Quimperlé depuis 41 jours, faire réagir les mandataires et surtout faire connaître leurs savoirs-faire et leurs produits.

Entreprise familiale florissante jusqu’en 2010, la conserverie Minerve est spécialisée dans les marchés de niche (soja, marrons...). Suite au décès du fondateur et à des désaccords entre les héritiers, c’est le groupe portugais Branco, adossé au PDG Quintana qui reprend la boite.
Très vite, la gestion désastreuse de l’entreprise la fragilise. Pire, elle devient la vache à lait du groupe Branco dont les filiales portugaises sont en difficultés. En 2014, un groupe chinois prend la majorité du capital de l’entreprise. Mais comme 8 millions d’euros ont disparus des caisses de l’entreprise, les nuages s’amoncellent sur les Minerve et un Plan de Sauvegarde Financier est mis en route. Bien que de nouveaux clients soient trouvés, que le carnet de commande soit fournit, les chinois hésitent à investir dans l’usine.

En 2016, la liquidation est prononcée, faute d’investissement. Une plainte est déposée pour malversations par la CGT. Les indemnités minimum sont prévues pour les travailleurs/euses car avec le PSF, les salariés ne sont pas prioritaires sur les banques. Ils occupent alors le site de stockage, refusant l’accès aux mandataires depuis 41 jours. Le stock est leur atout pour négocier des indemnités avec les financiers. Se faire connaître devient un leitmotiv pour trouver un repreneur. Alors qu’ils se rendent à Quimper en opération escargot, la Gendarmerie verbalise les Minerves pour excès de lenteur, ce qui suscite une juste indignation populaire. Vient ensuite l’idée de la vente directe qui popularise leur lutte.
Toujours à la recherche d’un repreneur, les salariés ont mis leur entreprise en vente sur le bon coin ce matin...

soutien : collectifsalariesminerve gmail.com
pétition : http://www.mesopinions.com/petition...

le bon coin :https://www.leboncoin.fr/bureaux_co...

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0