Communistes libertaires de la CGT

Vers un mini Programme commun des partis de gauche, des syndicats et des associations ?

jeudi 27 juin 2019

La gauche gouvernementale est éparpillée façon puzzle. Et chaque morceau propose, sous une forme ou une autre, de reconstruire une maison commune qui associerait plus ou moins associatifs et syndicalistes (en toute indépendance tu penses Hortense...!).

Et voilà que six responsables syndicaux de haut rang* valident ce schéma dans une tribune publiée le 14 juin dans l’Humanité : « Les luttes sociales ont besoin d’une construction à gauche ».

Les signataires constatent à juste titre que « l’absence d’alternative... pèse lourdement sur l’action du syndicalisme de transformation sociale ». Si on passe avec bienveillance sur cette formule creuse qui s’est substituée à l’historique revendication de socialisation des moyens de production, il est évident que la désorientation politique des travailleurs explique en partie les difficultés à mobiliser vers la grève générale qui nous manque pour bloquer les attaques de la bourgeoisie depuis une décennie.

Mais les signataires n’ont rien d’autre à proposer que d’en finir avec la « dispersion des listes... les divisions publiquement affichées...les déclarations intempestives » pour construire un programme minimum : répartition des richesses, harmonisation sociale et fiscale européenne, environnement et services publics. En somme le Programme commun PCF/PS/MRG/CGT ds années 1970, en beaucoup moins ambitieux !!!

Que les réformistes se mettent d’accord au delà des ridicules prétentions hégémoniques de leurs groupuscules réalités et qu’ils surmontent l’arrogance des egos de leurs chefs : pourquoi pas ! Mais où cela ferait-il un projet alternatif qui donnerait confiance aux travailleurs ?

Oui il manque un espoir politique, un projet émancipateur crédible. Mais ce ne sera pas une nouvelle illusion électoraliste qui fera l’affaire. C’est une vraie alternative, celle de l’émancipation des travailleurs par eux-mêmes, qu’il faut rebâtir. Et c’est dans les racines de la fondation de la CGT que nous trouverons les inspirations utiles à l’abolition du salariat, à l’autogestion, au collectivisme.

*Aschieri, Canon, Delecourt, Rolet, Turbet-Delof, Talbot.

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0