Communistes libertaires de la CGT

Unions départementales

Information relative aux unions départementales (UD).

Mois :

Par titre | Les plus populaires | Les plus récents | Les plus anciens

  • Acte 5 des Gilets jaunes : Des UD collent au mouvement !

    14 décembre
    La direction confédérale s’est lourdement discréditée en ne comprenant rien au mouvement des Gilets jaunes, en dénonçant les violences des manifestants et en annonçant que le dialogue était ouvert avec le gouvernement, tout ça aux côtés de la CFDT !!!
    Heureusement localement, des syndicats, des UL et quelques UD avaient compris l’importance du mouvement et des rapprochements se sont opérés assez vite. Cela étant dit sans cacher que dans quelques endroits, minoritaires, les Gilets jaunes ne voulaient pas en effet entendre parler des syndicats.
    Pour l’acte 5 et les manifs de samedi 15, de grosses UD (...)
  • Vers un CCN extraordinaire ?

    10 décembre
    Nous relayons ici l’appel de différentes UD et fédérations :
    Demande d’un Comité Confédéral National Extraordinaire dans les jours qui viennent.
    La période est marquée par une immense souffrance, une colère inédite et par des mobilisations massives dans notre pays. La CGT doit prendre toute sa place pour conforter et amplifier ce processus de luttes. C’est la condition nécessaire et préalable à toute négociation utile pour le monde du travail et à la victoire du mouvement populaire. La date interprofessionnelle du 14 décembre ne peut suffire à elle seule à répondre à cette urgence, par plus que la (...)
  • 8 décembre rouge et jaune à Paris

    9 décembre
    Un peu à l’arrache, l’US Ville de Paris (une partie des territoriaux cgt) avait initié un rendez-vous devant l’Hôtel de Ville pour converger vers Concorde. Un rendez vous modestement réussi mais de nombreux militants CGT heureux de participer dans les rangs CGT et avec des Gilets jaunes pour moitié d’entre eux.
    Pour samedi prochain, un appel de l’UD 75 voir de l’Urif est attendu...???
  • Marseille : L’UD organise trois jours de mobilisation

    8 décembre
    C’est maintenant qu’il faut démultiplier les initiatives ! La colère est descendue sur le pavé, il faut tenter de la généraliser avec l’ensemble des salariés :
    13, 14 et 15 décembre TOUS EN GRÈVE !
    Contre la vie chère, pour l’augmentation des salaires, traitements, pensions et minima sociaux,
    La CGT des Bouches du Rhône revendique : • A partir d’un SMIC à 1800 €, augmentation de 300 € des salaires, traitements, pensions et minima sociaux. • L’indexation des salaires sur l’indice (réel) des prix. • Une Sécurité Sociale qui rembourse à 100 % et financée par les cotisations, la mise à contribution des revenus (...)
  • Communiqué unitaire : Les réactions se mulptiplient

    8 décembre
    L’odieuse déclaration unitaire qui condamne les violences des manifestants et ne propose rien que négocier avec le gouvernement provoque de nombreuses réactions dans les structures.
    En voici un exemple :
    Adresse au bureau de la FERC-CGT et au bureau de la CGT des syndicats de la FERC-CGT de l’académie de Montpellier : CGT-Cirad, CGT Educ’action 30/48, CGT Enseignement privé, CGT Educ’action 66, SNTRS-CGT, CGT Educ’action 11, CGT des Universités de Montpellier, CGT Educ’action 34
    Nous tenons à vous faire part de notre désaccord le plus total avec la déclaration unitaire confédérale validée par la (...)
  • Violences sociales : la CGT divisée plus que jamais !

    6 décembre
    Après une réaction attentiste, frôlant parfois le mépris à l’égard des personnes mobilisées, la CGT avait repris pied avec la lutte sociale en cours menée par des « Gilets jaunes » surprenants toujours, énervants parfois, fondamentalement ancrés dans les revendications populaires toujours.
    Dans les localités nombre de convergences se sont heureusement construites.
    Et même si la date tardive du 14 décembre semblait éloignée des rythmes propres au mouvement, nombre de syndicats s’engageaient dans la journée d’action.
    Et puis patatras ! Depuis le siège de la CFDT, une déclaration unitaire CFDT, CGC, FO, UNSA, (...)
  • Alsace : La CGT Vinci contre le GCO

    19 novembre
    Vous trouverez ci joint la déclaration des syndicats Vinci à propos des grands travaux inutile prévus pour le contournement autoroutier de Strasbourg. Une nouvelle fois, après l’engagement des camarades contre l’aéroport Notre Dame des Landes, la CGT Vinci est à la pointe du combat contre le productivisme et fait bouger les lignes dans la confédération. Bravo ! Le combat interne à notre vieille maison est loin d’être gagné pour faire gagner les vues écologiques et anticapitalistes mais, face au chantage à l’emploi et au dogme de la croissance, certaines organisations, à l’instar la CGT Vinci et de (...)
  • Loiret : Poser la grève reconductible comme perspective

    12 novembre
    Réunie vendredi dernier, la CE de l’UD CGT Loiret a décidé de diffuser un tract adapté du tract confédéral diffusé par la FNIC (Chimie), intitulé « Prix des carburants, vraies solutions pour vraie colère ». « Faut-il manifester le 17 novembre comme cela circule sur les réseaux sociaux ? La question est plutôt de savoir : manifester pour quoi faire ? Après avoir demandé la révision de la fiscalité sur les carburants et le relèvement général des salaires, le tract se termine par un appel à une »large mobilisation, tous en même temps, à commencer par les secteurs structurants de l’économie(), pour engager la (...)
  • Nantes : L’Union locale demande un préavis de grève interpro

    24 mai
    La Commission Exécutive de l’UL CGT de Nantes s’adresse à la direction confédérale pour un préavis qui facilite l’activité gréviste et la convergence :
    Motion pour un préavis de grève inter-professionnel couvrant mai-juin-juillet
    Cher.e.s camarades, Nous adressons cette motion à la Confédération. Nous constatons que les niveaux de mobilisation dans les différents secteurs contre le grand plan de destruction social du gouvernement Macron sont divers. Certains secteurs, comme la SNCF, sont engagés dans un mouvement de grève reconductible. Dans d’autres la situation est « frémissante » comme aux impôts où (...)
  • Seine-Maritime : Les travailleurs et leurs syndicats décident !

    12 avril
    Ruffin à Paris, Mélenchon à Marseille, ils sont nombreux les chefs politiques qui pensent devoir décider à la place des travailleurs et de leurs syndicats du rythme des mobilisations. Ce contournement des syndicats, même paré des couleurs d’une radicalité affichée, ne sera jamais rien d’autre qu’une impasse. La bataille de conviction pour mobiliser les travailleurs se joue d’abord dans les entreprises, dans les syndicats, avec la grève comme perspective. Si le soutien des organisations politiques peut être utile, c’est dans la bataille idéologique contre le libéralisme et les privatisations ; pour la (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0