Communistes libertaires de la CGT

Unions départementales

Information relative aux unions départementales (UD).

Mois :

Par titre | Les plus populaires | Les plus récents | Les plus anciens

  • 5 déc : L’UD de Paris appelle à construire un grand mouvement interpro

    12 octobre
    Ci dessous la déclaration de l’UD de Paris qui reste dans des formulations fortes mais prudentes sauf pour expliquer que le référendum ADP porterait « un coup d’arrêt au gouvernement » ce qui survalorise sans aucun doute la portée d’un tel référendum, en admettant qu’il se tienne :
    Construire tous ensemble la grève interprofessionnelle. » Cher.e.s Camarades, la CE de l’UD appelle l’ensemble des organisations parisiennes de la CGT à s’inscrire dans une démarche la plus efficace possible de construction interprofessionnelle du rapport de forces. Nous avons face à nous un patronat et un gouvernement qui (...)
  • 5 décembre : L’UD 76 pour la grève reconductible

    12 octobre
    Ci dessous la déclaration de la CE de l’UD de Seine-Maritime :
    Décision de la Commission Exécutive du lundi 7 octobre 2019. " La CE de l’UD CGT 76, réunie le 7 octobre 2019, réaffirme son exigence du retrait du projet MACRON-DELEVOYE sur les retraites. Déterminée à défendre et à consolider le système de retraites solidaire par répartition et ses 42 régimes, la CE de l’UD CGT 76 appelle d’ores et déjà tous les salariés et privés d’emploi, du public et du privé, les retraités et les jeunes, à construire les convergences indispensables et à se saisir du 5 décembre en s’engageant dans la construction d’un (...)
  • UD 33 : Un congrès verrouillé

    8 octobre
    Un bilan fort édifiant du récent congrès de l’UD de Gironde. Exactement les comportements qui tuent la démocratie et l’attractivité de la CGT. Voici donc ce qu’il ne faut plus faire dans la CGT :
    http://ouvalacgt.over-blog.com/2019...
  • 5 décembre dans l’Hérault (34)

    6 octobre
    Après un débat acharné lors de la CE de l’UD 34 où certains participants défendaient un appel à la grève reconductible, la direction de l’UD sort un appel qui vise tout autant à mobiliser les syndicats du département qu’à peser dans les débats pour le succès d’une journée de grève interpro et intersyndicale le 5. Un appel à mi-chemin du nécessaire qui témoigne des difficultés bien réelles à convaincre les responsables syndicaux comme les salariés :
    http://lacgt34.over-blog.org/2019/1...
  • 5 décembre : début d’une lutte prolongée ?

    6 octobre
    Le 5 décembre est annoncé par l’intersyndicale au complet de la RATP comme le début d’une grève reconductible pour la défense de leur régime de retraite : y a dans l’air comme un petit parfum d’Hiver 95 !
    Alors que la CGT, FO, FSU, Solidaires et les étudiants se concertent autour du principe d’une journée de grève, et que de son côté le Conseil National de Solidaires vient d’adopter un appel à construire une grève reconductible à partir du 5, la date et le principe reconductible affichés donnent enfin un signal de départ unitaire et ancré dans la réalité de certaines professions. Et nous avons du temps (...)
  • CEC du 3 septembre : lucidité et aveuglement

    15 septembre
    Il est toujours difficile à la simple lecture des comptes-rendus de la CEC et du BC de comprendre précisément la teneur des débats, et plus encore les divergences éventuelles qui s’y expriment. Tout est dit à formules vagues voir par sous-entendus.
    Pourtant derrière les lignes du compte-rendu de la séance du 3 septembre 2019 on peut lire clairement le désarroi des dirigeants confédéraux qui semblent découvrir l’ampleur des dysfonctionnements dans la CGT, de l’entreprise aux fédérations en passant par les structures territoriales. Lucides enfin pourrait-on se réjouir si ce constat évoqué ne masquait un (...)
  • UD 13 : Ecologie et lutte de classe

    13 septembre
    Pour accompagner les mobilisations écologiques de septembre, l’UD CGT des Bouches du Rhône édite une déclaration qui a le grand mérite de pointer clairement les responsabilités du capitalisme. En revanche la référence à Chavez (qui a laissé la production de pétrole s’effondrer non pas par soucis écologique mais par corruption généralisée de son Etat/Parti) et l’utilisation flou du concept d’impérialisme qui semble dédouaner nos capitalistes bien français sont moins convaincants. Et rien sur la nécessité que les luttes ouvrières pour sauvegarder l’outil de travail portent aussi les questions de conversion (...)
  • Propreté : la CGT fera-t-elle enfin le ménage ?

    30 juillet
    La CGT Propreté Région parisienne est une nouvelle fois prise en flagrant délit de jaunisme. Alors qu’une grève a éclaté depuis 10 jours à l’hôtel Ibis Clichy-Batignolles à Paris, ce syndicat est, une nouvelle fois, intervenu pour intimider les grévistes.
    C’est la CGT HPE (Hôtels de Prestige et Economiques) qui anime la grève à l’hôtel Ibis, appartenant au groupe Accor. Les femmes de chambres sont employées en sous-traitance par l’entreprise STN TEFID. Les raisons de la colère sont classiques dans ce secteur où les femmes sont surexploitées. Cadences infernales, paye honteusement basse, harcèlement de la (...)
  • Pluralisme : Une occasion à saisir

    12 mai
    Le candidat à la Commission Exécutive confédérale présenté par l’UD 76, le camarade Lecorre, n’a pas été retenu par la commission des candidatures. A l’unanimité la CE de l’UD, une des grosses UD industrielles de France qui fut en pointe contre la loi Travail, maintient sa proposition.
    Le camarade Lecorre, est issu des rangs de l’extrême-gauche, personne ne l’ignore. Il s’était fait remarqué à Marseille lors du 51° Congrès par d’énergiques interventions. Tout laisse à penser que sa mise à l’écart relève d’un sectarisme d’un autre âge.
    Les postes à la CEC ne peuvent être réservés aux militants adoubés par (...)
  • 27 avril : Réflexions sur un échec

    29 avril
    Une manifestation nationale le samedi 27 avril à Paris avait été lancée par les Fédérations de la Chimie, du Commerce, et plusieurs UD dont le 13, le 94 et le 59. La Fédération des Services Publics avait rejoint l’appel et l’UD 75, qui appelle tous les samedis depuis le début du mouvement donnait son rendez-vous au même endroit, à Montparnasse. Aucun syndicaliste ne pouvait être contre la plate forme revendicative très basique qui soutenait l’appel. Et nous pouvions partager la critique de l’attentisme de la direction confédérale vis-à-vis du mouvement des Gilets jaunes ainsi que l’appel à la (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0