Communistes libertaires de la CGT

27 juin : Annoncez le début de la grève en septembre !

jeudi 22 juin 2017

Les rassemblements organisés à travers toute la France sous l’étiquette du Front Social dès le 19 juin n’auront hélas, comme nous l’attendions, réunis pour l’essentiel des militants issus de tous les cercles de l’extrême-gauche, syndicalistes et jeunes issus des cortèges de têtes. Ce mélange en lui-même est l’élément de bilan le plus positif. Suivant les villes, les forces auto-instituées « Front Social » étaient très divers, parfois à la limite de la pure manipulation par un courant politique, parfois en embryon d’intersyndicale locale. Dans tous les cas, si ces forces peuvent alimenter une guérilla tout l’été, c’est bien l’engagement des directions confédérales aux tous premiers jours de septembre qui est au coeur de la bataille politique à gagner. A ce jour le congrès de Solidaires s’est engagé sur cette voie, et la Commission Exécutive Confédérale de la CGT évoque également la nécessité d’une date en septembre. C’est tout et c’est bien peu.

Le bilan de nos défaites en 2010 comme en 2016 c’est que les journées d’actions, mêmes massives, mêmes rapprochées, ne suffisent pas à stopper l’offensive patronale que poursuit sans faiblir les gouvernements de droite et ceux de gauche, au point que nous avons pour finaliser la casse un gouvernement de droite et de gauche !!!

La grève générale, le blocage, le sabotage sont les seuls outils qui nous restent pour renverser la vapeur, stopper la casse, obtenir l’abrogation des « réformes » les plus brutales.

Le 27 juin à Paris l’intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires et Unef organisent un rassemblement dont le succès est indispensable. Faute de succès, les directions confédérales risquent bien de laisser partir les salariés en congé sans consigne claire pour septembre. Alors que nous avons besoin de tout l’été pour convaincre dans les entreprises de la nécessité de résister à Macron par tous les moyens. Le 27 juin nous voulons une date claire pour démarrer en septembre une lutte prolongée.

Pendant les congés ne faites pas de folies, gardez des sous pour une rentrée en grève !

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à (...)
  • Echos de la séance du mardi 14 mai

    15 mai
    Alors que la journée devait rester plutôt terne, des militants de l’union syndicale de la Ville de Paris accueillaient les congressistes avec un bonbon et un flash code renvoyant à un petit clip contre le sexisme. Une initiative directement connectée aux tensions internes des différentes structures CGT des territoriaux parisiens.
    Un court rapport d’activité pointait entre autres sujets la (...)
  • Echos de la séance du lundi 13 mai

    14 mai
    Outre l’élection des différentes commissions de congrès qui donne toujours lieu à quelques agacements et tensions sans grande importance réelle, l’essentiel de la journée s’est résumé dans le long discours d’introduction de Philippe Martinez (1h 40).
    Curieux discours au demeurant, ni vraiment rapport d’activité, ni rapport d’orientation mais où aucune difficulté n’est passée sous silence. A plusieurs (...)
  • Un article dans Alternative libertaire

    8 avril
    Nous tenterons de publier tous les articles trouvés dans la presse libertaire à propos du 52° congrès. Voici celui d’Alternative libertaire ; mars 2019 :
    CGT : Voyage entre les lignes du 52e congrès confédéral
    Le 51e congrès, en 2016, avait stabilisé une direction légitime après les errements des dernières années Thibault et la parenthèse Le Paon. Mais il n’avait réglé aucun débat stratégique. À la peine (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0