Communistes libertaires de la CGT

28 juin : Comment l’unité ne s’est pas faite

vendredi 15 juin 2018

Le 28 juin est donc annoncé comme une nouvelle journée d’action dont le périmètre s’élargit avec la signature de FO, et des orgas étudiantes UNEF, UNL, Fidl.

La FSU, qui doute à juste titre de l’intérêt de cette journée n’ a pour l’instant pas donné sa signature. Et Solidaires dont on a refusé d’intégrer les amendements pour complaire à notre nouvelle allié FO ne sera pas non plus signataire et se contentera d’appeler sur ses propres bases à la journée du 28 juin. Pourtant les amendements réclamés par Solidaires étaient franchement acceptables, pointant entre autres des formulations chères à FO mais très éloignées de la lutte des classes :

« Nos organisations s’inquiètent d’une remise en cause de notre modèle social et républicain »
« valeurs essentielles de la cohésion sociale »
« Nos organisations affirment que leur rôle est essentiel à la démocratie sociale, notamment au travers de la négociation et du paritarisme »
« l’heure est à la défense des valeurs essentielles comme notre modèle social »

Si nous pouvons nous réjouir d’un tournant plus unitaire et plus combatif de FO, il ne faudrait pas que cela amène la CGT à reproduire ce qui se faisait avec la CFDT quand on acceptait de raboter toute notre identité pour aboutir à une déclaration commune.

La réunion prévue fin aout (que Solidaires proposait à juste titre pour début juillet) pour lancer un calendrier de mobilisation à la rentrée devra rectifier ce choix tactique.

Débats du 53° congrès

  • Congrès : une contribution aux débats

    1er février
    Nous avons la bonne habitude, respectueusement pluraliste, de relayer des articles intéressants trouvés dans les publications libertaires ou syndicalistes révolutionnaires. Nous relayons donc ici une analyse des fractures dans la CGT à l’aube du 53° Congrès :
    https://plateformecl.org/cgt-les-en...
    Si nous évitons en général de commenter précisément (...)
  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    1er février
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0