Communistes libertaires de la CGT

Actionnaire : je vote dividendes !

samedi 13 mai 2017

Malgré les promesses d’un capitalisme populaire qui devait apaiser la lutte des classes dans la France des Trente Glorieuses, l’adhésion massive aux jeux boursiers ne s’est envolée vraiment que dans les années 80, quand Mitterrand va donner un coup d’accélérateur à l’idéologie libérale avec l’aide de la figure de Bernard Tapie, et avec la revente des entreprises nationalisées en 81.

Le nombre d’actionnaires culmina en 2007 avec plus de 7 millions d’actionnaires individuels. Mais le petit épargnant effrayé par la crise de 2008 a fuit en masse et le nombre d’actionnaires en France est tombé à 3 millions en 2015.

Face à la très grande colère provoquée par les salaires délirants des PDG du CAC 40, le gouvernement Hollande a timidement repris le refrain de la « démocratie actionnariale » en donnant aux AG annuelles un droit de regard sur les rémunérations des dirigeants. L’effet direct de l’interventionnisme des actionnaires est de renforcer la bienveillance du conseil d’administration en faveur des actionnaires qui applaudissent l’envol des dividendes versés mais aussi les manoeuvres visant à faire monter la valeur de l’action. Ainsi les 120 plus grosses capitalisations ont consacrées 14,4 milliards d’euros à racheter leurs propres actions en 2016 ! Autant d’argent qui ne vont ni aux salariés, ni même aux investissements. Le montant des dividendes s’est lui aussi envolé : au début des années 80 les grandes sociétés cotées partageaient les bénéfices en investissant dans le développement de l’entreprise le double des sommes offertes aux actionnaires. C’est aujourd’hui le rapport inverse : les dividendes pèsent le double des investissements ! Non seulement l’actionnaire vole les richesses produites par les travailleurs mais sa gourmandise est telle que l’avenir même de la société n’est pas son soucis... L’unique préoccupation de l’actionnaire sera toujours d’acheter au plus bas pour revendre au plus haut ses actions et entre temps se faire payer des dividendes maximum.

Et les actionnaires savent être redevables aux dirigeants, et pas seulement dans les grands groupes. Les manageurs des entreprises moyennes sont également à la fête ! Les salaires des dirigeants des boites du SBF 120, le CAC 40 des grosses PME, ont augmenté de 20% en 2016 pour une moyenne de 3,5 millions d’euros par an. Avec l’aval de l’AG des actionnaires.

Débats du 53° congrès

  • Congrès : une contribution aux débats

    1er février
    Nous avons la bonne habitude, respectueusement pluraliste, de relayer des articles intéressants trouvés dans les publications libertaires ou syndicalistes révolutionnaires. Nous relayons donc ici une analyse des fractures dans la CGT à l’aube du 53° Congrès :
    https://plateformecl.org/cgt-les-en...
    Si nous évitons en général de commenter précisément (...)
  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    1er février
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0