Communistes libertaires de la CGT

Allemagne solidaire des grévistes

mercredi 15 juin 2016

Nous publions ci-dessous une résolution d’une branche régionale du syndicat DGB qui fait bien le lien entre les attaques subies par les travailleurs de nos deux pays :

Le DGB de Darmstadt exprime sa solidarité avec le mouvement social en France

14.06.2016
DARMSTADT. La Confédération Syndicale Allemande (DGB) à Darmstadt exprime sa solidarité avec le mouvement social des actifs, des chômeurs, des lycéens et étudiants en France et particulièrement avec la résistance de confédération syndicale française CGT contre la loi travail programmée.
Lors de la session de la direction du DGB de la ville de Darmstadt, le secrétaire régional (Darmstadt) Horst Raupp a donné des informations concernant la motivation des manifestations massives et des grèves en France : les projets du gouvernement prévoient de faciliter le licenciement des jeunes salariés, d’inverser la hiérarchie des normes, de contourner la semaine de 35 heures et de permettre le non-paiement des heures supplémentaires expliqua Raupp.
Grâce au démontage social modèle Agenda 2010 et le dumping des salaires en Allemagne, les entreprises allemandes ont pris de l’avance dans la compétitivité. Maintenant la spirale régressive est actionnée vers le bas en France. Ce qui se déroule en France n’est pas uniquement une imitation des lois Harz mais vise le cœur de l’activité des syndicats pour les affaiblir et revêt une dimension historique. La loi est une attaque frontale contre le personnel stable et contre les syndicats qui n’existent pas encore en Allemagne. Il est ainsi de notre intérêt de soutenir l’immense majorité de la population française et particulièrement de notre syndicat frère dans leur combat défensif. Plus de 70% des Français sont contre la loi Travail.
Le dirigeant du DGB de la ville Thomas Keller et le secrétaire régional Horst Raupp appellent comme signe concret de la solidarité à soutenir financièrement les grévistes français. En France il n’existe pas de caisses de grève. Les familles des grévistes sont ainsi obligées de supporter entièrement les effets économiques de la grève. Les dons en soutien des syndicalistes grévistes peuvent être versés sur le compte de solidarité mot clé : France IBAN 53 5009 0500 0115 3536 02 Bernd Landsiedel.

Horst Raupp
Secrétaire Régional

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) (...)
  • Congrès : Notes du mardi 19 avril

    20 avril 2016
    Après les applaudissements d’usages aux nouveaux invités présents (Solidaires et Unef mais l’arrivée d’un représentant du PCF n’est toujours pas anoncée), le bureau du congrès donne les réponses attendues : Oui il y aura une résolution d’actualité mais pas de commission : c’est le bureau du congrès qui la présentera. Non la commission candidature ne sera pas ouverte aux délégués puisqu’elle est déjà (...)
  • Congrès : Notes du lundi 18 avril

    19 avril 2016
    C’est au groupe musical Zabo qu’il revenait de donner le ton du congrès dans une interprétation pétillante d’une chanson de Georges Moustaki « je voudrais sans la nommer vous parler d’elle », une chanson écrite en 1969 à la gloire de la révolution permanente !
    Un cran en dessous du symbole, le secrétaire de l’UD des Bouches du Rhône dans son discours d’accueil faisait applaudir les luttes emblématiques (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0