Communistes libertaires de la CGT

Amazon : Retour sur un échec

lundi 26 avril 2021

Le vote pour ou contre la création d’un syndicat dans l’entrepôt Amazon dans l’État d’Alabama a fait l’objet de beaucoup d’attention médiatique. A croire que le syndicalisme s’était trouvé soudainement beaucoup d’amis ! La société ciblée n’est évidement pas pour rien dans cet enthousiasme soudain. Multinationale vorace et américaine, tous les nationalistes français peuvent la détester d’autant plus facilement. De plus une telle implantation aurait été une première sur le sol américain pour le géant de la distribution.

Et pourtant l’échec est cruel pour le RWDSU qui espérait s’implanter ici : 738 voix pour et 1798 voix contre et une très importante abstention. L’échec est cruel pour la classe ouvrière, pour les travailleurs noirs très majoritaires sur le site, pour tous les travailleurs américains et pour tous les salariés d’Amazon de la planète Terre.

Quatre leçons à retenir de cet échec :

La contre-offensive patronale combinant paternalisme et autoritarisme est victorieuse : salaire chez Amazon très supérieur au salaire minimum de l’État d’Alabama et menace de fermeture de l’établissement ont pesé lourd. Chantage contre conscience de classe, les travailleurs ont plié.

Le soutien politique de la gauche du Parti Démocrate avec la venue de Bernie Sanders et même les mots du Président Biden ont été impuissants à donner confiance : les travailleurs n’attendent plus rien de cette « gauche » là.

La faible confiance des salariés dans le syndicalisme américain s’explique. La combativité initiale des IWW qui valait bien celle des fondateurs de notre CGT a été écrasée par la répression policière et les assassinats menés par les agences de « détectives » privés, en fait des milices patronales. L’institutionnalisation et la bureaucratisation du syndicalisme a conduit à son intégration quasi totale au service de l’impérialisme américain. En échange des miettes consenties aux salariés des grands groupes par les multinationales US, l’AFL-CIO est progressivement devenue une arme à partir de la Guerre Froide contre tout le syndicalisme révolutionnaire. Enfin, de nombreux scandales de corruption, quand il ne s’agissait pas purement et simplement de main mise par des réseaux maffieux sur les directions syndicales, ont achevé de jeté un discrédit tenace contre les syndicats.

Quant à ceux qui annonçaient un rebond syndical à partir de l’élan du profond mouvement anti-raciste « Black Lives Matter », ils en sont, hélas, pour leurs frais. A force de mélanger les concepts de discrimination, d’oppression et d’exploitation ils ne sont plus capables de distinguer les enjeux différents des luttes de genre, de race et de classe. Or si toutes ces luttes se tiennent entre elles, c’est bien autour du concept de classe, de lutte des classes qu’il faut articuler celles contre toutes les discriminations. Faute de quoi les plus grandes mobilisations féministes ou anti-racistes ne produisent aucun effet dans le combat entre la classe capitaliste et la classe ouvrière.

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0