Communistes libertaires de la CGT

Amiens : un congrès annulé 48h avant l’ouverture !

samedi 6 août 2016

Le congrès de l’UD CGT de la Somme est reporté dans des circonstances pour le moins étonnantes. D’autant que ce report se double d’une attaque en règle contre le responsable du syndicat Educ’action qui a subi une attaque sournoise dans la presse régionale grâce à des fuites soigneusement organisées. Nous publions ici un courrier du syndicat Educ’action :

Amiens le 23 juin 2016
Nous avons reçu lundi 21 juin à 17 heures ce mail de l’UD 80 :
« Résolution de la CE de l’UD de la Somme Réunie ce mardi 21 juin 2016, la Commission Exécutive de l’Union Départementale de la Somme a examiné les
conditions de la préparation du congrès de l’UD dans un contexte marqué par la lutte contre la loi travail.
La CE de l’UD à pris connaissance de la disparition, ce week-end, au sein de la bourse du travail, des mandats, de la liste des délégués, et des amendements déposés par les syndicats.
Dans ces conditions, les différentes commissions ne peuvent se réunir et notamment celle des mandats et votes qui a pour mission de valider la légitimité des délibérations du congrès.
En conséquence, la CE de l’UD réunie ce mardi 21 juin a décidé le report du congrès de l’UD prévu les 23 et 24 juin.
La date du prochain congrès sera décidée, en lien avec la confédération, en septembre de cette année. »
Or il nous semble inadmissible d’annuler ainsi un congrès, pour des raisons pour le moins étranges, à peine 48 heures avant sa tenue !
Ce bref communiqué de l’UD nous paraît révéler que la commission exécutive de l’UD CGT de la Somme, menée par un secrétaire craignant d’être en fin de règne, nous confisque notre droit à nous exprimer et à élire de nouveaux membres, alors que justement un certain nombre de nouveaux camarades avaient fait acte de candidature.
Comment des documents si importants ont-ils pu ainsi disparaître ??? N’étaient-ils pas numérisés, sauvegardés ou photocopiés ?
Et que dire des mails anonymes atterrissant dans la boîte de journalistes du Courrier Picard,
provenant nécessairement de membres ayant accès à la Bourse du travail et à des documents confidentiels tels qu’un dépôt de plainte (cf. article du Courrier picard de dimanche 19 juin en annexe) ? Si de tels documents se retrouvent ainsi entre les mains de la presse, il ne faut pas s’étonner que d’autres disparaissent « mystérieusement »...
Nous estimons que le congrès et les élections de la CE de l’UD 80 auraient dû se tenir comme prévu les 23 et 24 juin, dates officielles déterminées depuis des mois. Certain.e.s délégué.e.s ayant déposé deux jours pour pouvoir y assister ne pourront pas obtenir de leur employeur deux jours supplémentaires pour être présent.e.s aux nouvelles dates qui seront déterminées en septembre !
Ce jeudi matin, quelques vingt personnes étaient réunies devant l’espace Dewailly à Amiens. Cinq représentant.e.s de la CE de l’UD CGT Somme étaient présent.e.s afin de confirmer le communiqué que nous avons reçu par mail, et aussi pour tenter de répondre aux interrogations légitimes des militant.e.s présent.e.s. Les débats étaient animés, mais les réponse données sont restées très évasives.
Devant ces discordances, nous estimons qu’il serait légitime que le sécrétaire démissionne et que la CE de l’UD soit dissoute jusqu’au prochain congrès. Nous souhaiterions que la confédération gère l’UD pendant ce temps et organise le prochain congrès afin d’apaiser les esprits.
Nous en appelons donc à votre arbitrage pour trancher et mettre de l’ordre dans tout cet embrouillamini, qui nous semble vraiment très inquiétant du point de vue du fonctionnement démocratique de notre syndicat dans la Somme. Le climat y est devenu irrespirable, et cela ne peut que nuire à la CGT et à tous les camarades qui y sont engagé.e.s et comptent sur elle.
Le bureau du SDEN CGT Educ’action de la Somme

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) (...)
  • Congrès : Notes du mardi 19 avril

    20 avril 2016
    Après les applaudissements d’usages aux nouveaux invités présents (Solidaires et Unef mais l’arrivée d’un représentant du PCF n’est toujours pas anoncée), le bureau du congrès donne les réponses attendues : Oui il y aura une résolution d’actualité mais pas de commission : c’est le bureau du congrès qui la présentera. Non la commission candidature ne sera pas ouverte aux délégués puisqu’elle est déjà (...)
  • Congrès : Notes du lundi 18 avril

    19 avril 2016
    C’est au groupe musical Zabo qu’il revenait de donner le ton du congrès dans une interprétation pétillante d’une chanson de Georges Moustaki « je voudrais sans la nommer vous parler d’elle », une chanson écrite en 1969 à la gloire de la révolution permanente !
    Un cran en dessous du symbole, le secrétaire de l’UD des Bouches du Rhône dans son discours d’accueil faisait applaudir les luttes emblématiques (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0