Communistes libertaires de la CGT

Amiens : un congrès annulé 48h avant l’ouverture !

samedi 6 août 2016

Le congrès de l’UD CGT de la Somme est reporté dans des circonstances pour le moins étonnantes. D’autant que ce report se double d’une attaque en règle contre le responsable du syndicat Educ’action qui a subi une attaque sournoise dans la presse régionale grâce à des fuites soigneusement organisées. Nous publions ici un courrier du syndicat Educ’action :

Amiens le 23 juin 2016
Nous avons reçu lundi 21 juin à 17 heures ce mail de l’UD 80 :
« Résolution de la CE de l’UD de la Somme Réunie ce mardi 21 juin 2016, la Commission Exécutive de l’Union Départementale de la Somme a examiné les
conditions de la préparation du congrès de l’UD dans un contexte marqué par la lutte contre la loi travail.
La CE de l’UD à pris connaissance de la disparition, ce week-end, au sein de la bourse du travail, des mandats, de la liste des délégués, et des amendements déposés par les syndicats.
Dans ces conditions, les différentes commissions ne peuvent se réunir et notamment celle des mandats et votes qui a pour mission de valider la légitimité des délibérations du congrès.
En conséquence, la CE de l’UD réunie ce mardi 21 juin a décidé le report du congrès de l’UD prévu les 23 et 24 juin.
La date du prochain congrès sera décidée, en lien avec la confédération, en septembre de cette année. »
Or il nous semble inadmissible d’annuler ainsi un congrès, pour des raisons pour le moins étranges, à peine 48 heures avant sa tenue !
Ce bref communiqué de l’UD nous paraît révéler que la commission exécutive de l’UD CGT de la Somme, menée par un secrétaire craignant d’être en fin de règne, nous confisque notre droit à nous exprimer et à élire de nouveaux membres, alors que justement un certain nombre de nouveaux camarades avaient fait acte de candidature.
Comment des documents si importants ont-ils pu ainsi disparaître ??? N’étaient-ils pas numérisés, sauvegardés ou photocopiés ?
Et que dire des mails anonymes atterrissant dans la boîte de journalistes du Courrier Picard,
provenant nécessairement de membres ayant accès à la Bourse du travail et à des documents confidentiels tels qu’un dépôt de plainte (cf. article du Courrier picard de dimanche 19 juin en annexe) ? Si de tels documents se retrouvent ainsi entre les mains de la presse, il ne faut pas s’étonner que d’autres disparaissent « mystérieusement »...
Nous estimons que le congrès et les élections de la CE de l’UD 80 auraient dû se tenir comme prévu les 23 et 24 juin, dates officielles déterminées depuis des mois. Certain.e.s délégué.e.s ayant déposé deux jours pour pouvoir y assister ne pourront pas obtenir de leur employeur deux jours supplémentaires pour être présent.e.s aux nouvelles dates qui seront déterminées en septembre !
Ce jeudi matin, quelques vingt personnes étaient réunies devant l’espace Dewailly à Amiens. Cinq représentant.e.s de la CE de l’UD CGT Somme étaient présent.e.s afin de confirmer le communiqué que nous avons reçu par mail, et aussi pour tenter de répondre aux interrogations légitimes des militant.e.s présent.e.s. Les débats étaient animés, mais les réponse données sont restées très évasives.
Devant ces discordances, nous estimons qu’il serait légitime que le sécrétaire démissionne et que la CE de l’UD soit dissoute jusqu’au prochain congrès. Nous souhaiterions que la confédération gère l’UD pendant ce temps et organise le prochain congrès afin d’apaiser les esprits.
Nous en appelons donc à votre arbitrage pour trancher et mettre de l’ordre dans tout cet embrouillamini, qui nous semble vraiment très inquiétant du point de vue du fonctionnement démocratique de notre syndicat dans la Somme. Le climat y est devenu irrespirable, et cela ne peut que nuire à la CGT et à tous les camarades qui y sont engagé.e.s et comptent sur elle.
Le bureau du SDEN CGT Educ’action de la Somme

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du vendredi 17 mai

    18 mai
    La séance s’ouvre sur l’annonce des résultats de l’élection de la CEC et celle de la CFC. Une moyenne globale annoncée de 89% pour la liste ce qui cache bien sûr quelques disparités... Mais les résultats de chaque candidat ne sont pas annoncés. Avec cette brutalité très particulière dont la bureaucratie CGT est capable, ni les scores ni les noms des 4 camarades présentés en plus de la liste officielle (...)
  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à (...)
  • Echos de la séance du mardi 14 mai

    15 mai
    Alors que la journée devait rester plutôt terne, des militants de l’union syndicale de la Ville de Paris accueillaient les congressistes avec un bonbon et un flash code renvoyant à un petit clip contre le sexisme. Une initiative directement connectée aux tensions internes des différentes structures CGT des territoriaux parisiens.
    Un court rapport d’activité pointait entre autres sujets la (...)
  • Echos de la séance du lundi 13 mai

    14 mai
    Outre l’élection des différentes commissions de congrès qui donne toujours lieu à quelques agacements et tensions sans grande importance réelle, l’essentiel de la journée s’est résumé dans le long discours d’introduction de Philippe Martinez (1h 40).
    Curieux discours au demeurant, ni vraiment rapport d’activité, ni rapport d’orientation mais où aucune difficulté n’est passée sous silence. A plusieurs (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0