Communistes libertaires de la CGT

Bloquons le Medef... l’an prochain !

mercredi 30 août 2017

Nous portons depuis trois ans l’idée de perturber pour de vrai l’insupportable et arrogante université d’été des patrons. Mais faute de forces suffisantes nous n’avions pas pu mettre en oeuvre cette opération et la date c’est vrai ne facilite pas la mobilisation.

Quand Solidaires a lancé l’initiative « Bloquons le Medef » nous avons donc souscrit, comme d’autres, à l’initiative qui s’est tenue ce mercredi 30 aout à Jouy en Josas (78) sur le campus d’HEC.

Plusieurs centaines de militants se sont donc retrouvés à la gare RER à 11h pour monter en manif jusqu’au campus d’HEC. Outre les différents SUD, nous avons pu voir quelques militants CNT, Info’com et SGLCE (CGT) ainsi que les chômeurs CGT et le MNCP. Et même un militant FO ! Le Front Social avait une présence certaine. L’affiche du Front Social 78 collée dans la ville réclamait « la séparation du Medef et de l’Etat ». Ce mot d’ordre étrange fut également au centre de l’intervention de son représentant à la sono. Etonnant mot d’ordre ! Dénoncer la servilité des ministres est une chose. En faire une revendication centrale est totalement illusoire. Comme si dans une société capitaliste l’Etat pouvait être autre chose que l’agent des intérêts de la bourgeoisie !

Une petite poignée de militants CGT attendaient devant l’entrée du Medef l’arrivée de la manifestation... Comme s’il était honteux de se rallier à une initiative prise par d’autres ? Comme s’il n’était pas plus utile d’être dans cette manif plutôt qu’ à cette ultime concertation avec le gouvernement demain matin...

Pour une première syndicale, l’action de ce jour devrait, à notre avis, permettre de faire... beaucoup mieux l’an prochain. Car nous n’avons hélas rien bloqué du tout. Et, s’il n’est pas déshonorant de faire une manif plan-plan, il y avait ce jour fraude sur l’étiquette ! Un mot d’ordre radical doit s’accompagner d’une action radicale sinon les mots perdent leur sens et Macron peut se prétendre révolutionnaire !

Pour l’an prochain donc, nous proposons à nouveau une vraie opération « bloquons le Medef », ce qui veut dire a minima être présents massivement pour bloquer l’entrée des voitures des patrons dès le matin, sans exclure d’autres formes d’incursions sur le campus. Il reste douze mois pour réussir.

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0