Communistes libertaires de la CGT

Catalogne : Grève générale le 3 octobre

jeudi 28 septembre 2017

Nous publions ici, pour information, l’appel à la grève lancé par le syndicat CGT (anarcho-syndicaliste) de Catalogne face à la répression exercée par l’Etat espagnol :

La grève générale est convoquée dans tous les secteurs productifs.
Au cours des dernières années, les travailleuses et les travailleurs de Catalogne ont souffert d’une dégradation importante de leurs conditions d’existence. Nous avons été touchés par une baisse générale des salaires. Nous avons vu comment les [contre-]réformes de la législation du travail de 2010 et de 2012 ont engendré une impuissance croissante face aux entrepreneurs, laquelle s’est traduite par une précarité plus grande ainsi que par une aggravation générale de nos conditions de travail. Dans le même temps, nous avons assisté à une hausse de la répression, des grévistes et des militants sociaux ont été trainé devant les tribunaux, des amandes ont été prononcé suite à l’adoption de la Loi muselière [qui criminalise les mouvements sociaux], etc. Au cours de ces derniers jours et de ces dernières semaines, nous avons observé comment cette répression s’est étendue à d’autres secteurs de notre société, aboutissant en ce qui semble un processus général de suspension des droits civils par l’Etat.
Ces raisons ont motivé le Comité confédéral de la CGT de Catalogne, réuni mardi soir avec une représentation de presque tous ses fédérations territoriales et sectorielles, à décider de convoquer à une grève générale pour le 3 octobre prochain. Cette convocation à la grève entend, concrètement, mettre en avant trois points :
1° Mettre un terme à la suspension des droits civils imposée au cours des derniers jours (avec des perquisitions, la fermeture de sites internet, la violation du secret des lettres, l’interdiction de rassemblements et de meetings, etc.). Ces droits civils avaient déjà été considérablement affaibli lors des dernières réformes du code pénal et l’adoption de la « loi muselière ». Cette restriction des droits érode la capacité de défense de la classe laborieuse dans tous les domaines et, en particulier, sur les lieux de travail.
2° Le refus de la présence d’organes policiers et militaires dans de nombreux lieux de travail, comme cela a été le cas au cours des dernières semaines dans diverses imprimeries, écoles, entreprises de messagerie [l’Etat espagnol a interdit la diffusion de toute propagande ou matériel de vote par le biais des postes], etc.
3° L’abolition des [contre-]réformes du travail de 2010 et 2012.
Cette grève générale s’inscrit dans le cadre de l’appel général lancé par notre organisation et d’autres mouvements ainsi que des collectifs sociaux dirigé à toute la population en faveur de la défense des libertés publiques. En ce sens, elle vise à stimuler et à défendre une mobilisation sociale large.
Le secrétariat permanent du Comité confédéral de la CGT de Catalogne (27 septembre 2017)

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à (...)
  • Echos de la séance du mardi 14 mai

    15 mai
    Alors que la journée devait rester plutôt terne, des militants de l’union syndicale de la Ville de Paris accueillaient les congressistes avec un bonbon et un flash code renvoyant à un petit clip contre le sexisme. Une initiative directement connectée aux tensions internes des différentes structures CGT des territoriaux parisiens.
    Un court rapport d’activité pointait entre autres sujets la (...)
  • Echos de la séance du lundi 13 mai

    14 mai
    Outre l’élection des différentes commissions de congrès qui donne toujours lieu à quelques agacements et tensions sans grande importance réelle, l’essentiel de la journée s’est résumé dans le long discours d’introduction de Philippe Martinez (1h 40).
    Curieux discours au demeurant, ni vraiment rapport d’activité, ni rapport d’orientation mais où aucune difficulté n’est passée sous silence. A plusieurs (...)
  • Un article dans Alternative libertaire

    8 avril
    Nous tenterons de publier tous les articles trouvés dans la presse libertaire à propos du 52° congrès. Voici celui d’Alternative libertaire ; mars 2019 :
    CGT : Voyage entre les lignes du 52e congrès confédéral
    Le 51e congrès, en 2016, avait stabilisé une direction légitime après les errements des dernières années Thibault et la parenthèse Le Paon. Mais il n’avait réglé aucun débat stratégique. À la peine (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0