Communistes libertaires de la CGT

Comité Général de l’UD 59 : Une tonalité explosive !

mardi 19 septembre 2017

C’est en présence de Philippe Martinez, ce que la presse régionale n’a pas manqué de souligner, que le comité général de l’UD du Nord a adopté la déclaration très offensive que nous reproduisons intégralement car sa tonalité devrait inspirer toutes nos structures syndicales :

Les syndicats CGT du Nord réunis ce jour à Marly en Comité Général appellent :
Tous les travailleurs du privé et du public, actifs ou retraités, avec ou sans emploi, avec ou sans papier, les jeunes, les étudiants, les lycéens à se mobiliser, se mettre en grève, participer aux actions revendicatives et aux manifestations à partir du jeudi 21 septembre 2017 pour le retrait total des ordonnances MACRON et de la loi
TRAVAIL EL KHOMRI et pour la satisfaction de leurs légitimes revendications.

Ils appellent à la tenue d’assemblées générales dans les entreprises, les services, les administrations, les universités et les lycées autour des cahiers de revendications (salaires, emploi, conditions de travail, conditions d’étude…)
Ils appellent à des actions sur les lieux de travail et d’étude avec pour objectif final le blocage de l’économie, seul moyen pour gagner les revendications des travailleurs :
Le retrait total des ordonnances Macron et de la loi Travail El Khomri.
Un code du travail qui renforce les droits des salariés et des futurs salariés.
La garantie et l’amélioration de la représentation des salariés (IRP).
Une sécurité sociale renforcée et gérée par les assurés dont un revenu minimum au moins égal au SMIC revendiqué par la CGT (1800€), dès lors qu’ils sont dans l’incapacité de se le procurer par le travail (maladie, dépendance, chômage…) intégré à la sécurité sociale.
Le rattrapage des retraites et pensions.
La suppression de la CSG et de la RDS.
Des services publics de proximité à la hauteur des besoins de la population avec un accès pour tous sans exclusion.
La garantie et l’amélioration du statut des fonctionnaires et l’arrêt du recours aux travailleurs précaires par l’embauche de fonctionnaires en nombre suffisant.
Une formation professionnelle de haut niveau.
La garantie du CDI, l’arrêt des licenciements et une sécurité sociale professionnelle.
L’arrêt des licenciements et des procédures judiciaires contre les militants et l’amnistie pour tous les salariés déjà condamnés.
Les syndicats CGT du Nord appellent à construire l’unité la plus large des salariés actifs ou retraités, avec ou sans emploi, avec ou sans papier, des étudiants et des lycéens syndiqués ou non et à rejoindre les manifestations locales le matin et la manifestation régionale à Lille 14H30 Porte de Paris.
Ils rappellent que seule la grève générale reconductible et le blocage de l’économie fera reculer le gouvernement et le patronat.
Marly, le 15 septembre 2017

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du vendredi 17 mai

    18 mai
    La séance s’ouvre sur l’annonce des résultats de l’élection de la CEC et celle de la CFC. Une moyenne globale annoncée de 89% pour la liste ce qui cache bien sûr quelques disparités... Mais les résultats de chaque candidat ne sont pas annoncés. Avec cette brutalité très particulière dont la bureaucratie CGT est capable, ni les scores ni les noms des 4 camarades présentés en plus de la liste officielle (...)
  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à (...)
  • Echos de la séance du mardi 14 mai

    15 mai
    Alors que la journée devait rester plutôt terne, des militants de l’union syndicale de la Ville de Paris accueillaient les congressistes avec un bonbon et un flash code renvoyant à un petit clip contre le sexisme. Une initiative directement connectée aux tensions internes des différentes structures CGT des territoriaux parisiens.
    Un court rapport d’activité pointait entre autres sujets la (...)
  • Echos de la séance du lundi 13 mai

    14 mai
    Outre l’élection des différentes commissions de congrès qui donne toujours lieu à quelques agacements et tensions sans grande importance réelle, l’essentiel de la journée s’est résumé dans le long discours d’introduction de Philippe Martinez (1h 40).
    Curieux discours au demeurant, ni vraiment rapport d’activité, ni rapport d’orientation mais où aucune difficulté n’est passée sous silence. A plusieurs (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0