Communistes libertaires de la CGT

Commerce : La direction confédérale doit se prononcer

vendredi 24 novembre 2017

Nous ne sommes pas de ceux qui regrettent un centralisme despotique dans la CGT. Nous sommes fédéralistes et nous le resterons. C’est la base même du fonctionnement supposé de notre CGT dont les syndicats sont la base inaliénable. A eux de se confédérés librement dans une fédération professionnelle et dans une union territoriale. Mais il y a des dysfonctionnements sur lesquels la direction confédérale, sans s’ingérer dans les décisions, devrait donner un avis, des conseils. Hélas elle reste généralement muette, faute d’autorité morale et politique. La fédération du Commerce n’est hélas pas la seule concernée...
En Ile de France, chacun sait le travail accompli par l’US Commerce. Et si nul n’est parfait chacun sait l’apport personnel de Karl Ghazi à la tête de l’US comme au bureau de l’UD Paris pour un syndicalisme combatif.
Nous publions ce second communiqué de l’US Commerce pour aider aux débats et aux décisions démocratiques qui sont indispensables à une CGT efficace dans la lutte des classes :

Communiqué de l’US CGT COMMERCE DE PARIS
Une assemblée générale à huis clos ?
Jeudi 23 novembre 2017, des adhérents parisiens du commerce se sont rendus à une assemblée générale de préparation du congrès convoquée par la fédération du commerce dans les locaux de l’AG2R à Paris.
Cette réunion se tenait, malgré le fait que le 9 novembre une assemblée générale convoquée par l’Union Départementale de Paris, conformément aux décisions fédérales avait déjà été réunie sur le même ordre du jour pour la préparation.
Une centaine de militants parisiens sont entrés dans la salle et, devant une tribune toujours déserte une demi-heure après le début de la réunion, ils ont décidé, à l’unanimité, de l’animer eux-mêmes – décision validée par un vote ultra-majoritaire.
A l’unanimité (et 20 abstentions), l’assemblée générale s’est déclarée illégitime, une assemblée générale s’étant déjà tenue le 9 novembre sur le même ordre du jour et ayant désigné des délégués au congrès. Les participants ont néanmoins décidé de se saisir de l’occasion pour étudier de manière plus approfondie les documents préparatoires du congrès fédéral.
Les deux secrétaires fédérales présentes ont essayé sans succès d’empêcher la tenue des débats, multipliant les invectives, les attaques ad hominem en prétextant de l’absence d’Amar Lagha – Secrétaire Général de la fédération.
Quand celui-ci est enfin arrivé, près d’une heure et demie après le début de la réunion, il a presque immédiatement appelé à quitter la salle, esquivant le débat.
Il a été suivi par une vingtaine de camarades et six secrétaires fédéraux, dans une ambiance très tendue.
Ce petit groupe s’est ensuite enfermé à clef dans une autre salle mise à disposition par l’AG2R, refusant l’accès à quiconque, y compris à des délégués mandatés par leurs UL.
Pour notre part, nous étions plus de 80 à poursuivre nos travaux.
Nous avons réaffirmé notre détermination à ne pas laisser bafouer nos droits les plus élémentaires et nous en appelons à l’ensemble de la CGT pour que cesse enfin une mascarade indigne de notre organisation et particulièrement dommageable dans le contexte actuel.
Paris, le 23 novembre 2017

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0