Communistes libertaires de la CGT

Congrès : Notes du jeudi 21 avril

vendredi 22 avril 2016

La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.

Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes contre l’austérité ou par branche comme dans les fonctions publiques.
La dénonciation de l’inauguration du congrès de la CES cet hiver à Paris par Hollande et Juncker est applaudie.
Les différentes interventions proposant le retour à la FSM sont également applaudies. Sans plus. Et il est difficile de mesurer s’il s’agit d’un soutien à cette demande ou d’un soutien à la tonalité générale pour une cgt lutte de classe.
La réponse du rapporteur c’est que la CGT milite internationalement dans et hors la CES/CSI en fonction des nécessités.
Le vote donne 9% d’abstention et 24% de contre.

Le thème 5 c’est la démocratie dans la CGT. Il donne lieu à un débat confus montrant la difficultés à résoudre les problèmes de champs de syndicalisation et de restructuration des fédérations. Au risque que tous ces dysfonctionnements bien réels, qui entrainent régulièrement une CGT contre une autre devant les tribunaux, ne se règlent un jour au prix d’une caporalisation encore plus forte de la CGT, finissant d’abattre ce qui subsiste de fédéralisme.
Résultat du vote : Abstention : 12% ; Contre 24%.

Le vote global sur le documentation donne 11% d’abstention et 30% contre ! La direction confédérale reste sous la pression des syndicats de base qui manifestement souhaite une orientation globalement plus combative.

Le nouveau protocole d’accord avec les CGT des DOM qui permet de collectiviser et partager les représentativités tout en respectant l’indépendance des organisations est adopté à 94%. Le statut des retraités est adopté à 90% sur le principe 1 syndiqué = 1 voix mais la cotisation passe à 1% comme pour les actifs.

La CEC est élue sans aucune modification.

La soirée s’achève avec la séquence libertés syndicales, animée par un « duo d’humoristes » et une séquence « youtube »... A se demander si les Goodyear n’ont pas eu raison de refuser de venir dans ce tableau, ce que la direction confédérale regrettera en annonçant que cela n’empêchera la CGT d’être solidaire pour le procès en octobre. Alors que les camarades de Lille sont ovationnés un peu avant en regrettant que le document d’orientation soit si faible sur ce sujet, nous pouvons regretter que ne soient évoquer plusieurs cas de forte actualité comme les Ford ou les hospitaliers de Lille. Un petit mot sur le saccage par la police du locale de la CNT à Lille ce jour même aurait été lui aussi bienvenu !

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du vendredi 17 mai

    18 mai
    La séance s’ouvre sur l’annonce des résultats de l’élection de la CEC et celle de la CFC. Une moyenne globale annoncée de 89% pour la liste ce qui cache bien sûr quelques disparités... Mais les résultats de chaque candidat ne sont pas annoncés. Avec cette brutalité très particulière dont la bureaucratie CGT est capable, ni les scores ni les noms des 4 camarades présentés en plus de la liste officielle (...)
  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à (...)
  • Echos de la séance du mardi 14 mai

    15 mai
    Alors que la journée devait rester plutôt terne, des militants de l’union syndicale de la Ville de Paris accueillaient les congressistes avec un bonbon et un flash code renvoyant à un petit clip contre le sexisme. Une initiative directement connectée aux tensions internes des différentes structures CGT des territoriaux parisiens.
    Un court rapport d’activité pointait entre autres sujets la (...)
  • Echos de la séance du lundi 13 mai

    14 mai
    Outre l’élection des différentes commissions de congrès qui donne toujours lieu à quelques agacements et tensions sans grande importance réelle, l’essentiel de la journée s’est résumé dans le long discours d’introduction de Philippe Martinez (1h 40).
    Curieux discours au demeurant, ni vraiment rapport d’activité, ni rapport d’orientation mais où aucune difficulté n’est passée sous silence. A plusieurs (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0