Communistes libertaires de la CGT

Fos sur Mer : Quelle riposte ouvrière ?

mardi 24 mai 2016

Nous publions ci-dessous une déclaration conjointe des syndicats du Livre : Filpac, SGLCE, SNJ-CGT et syndicat local de Vitrolles (13). Si le constat est correct et la présence sur le terrain de camarades incontestable, l’appel à la riposte reste bien flou, timide et très insuffisant hélas :

Ce matin, 5h15 à Fos sur Mer devant la raffinerie et le plus gros dépôt du Sud-Est, les forces de l’ordre sous le commandement direct de Matignon ont mené la charge contre les militantes et militants de la CGT dont ceux présents du Syndicat local de Vitrolles, SGLCE, du SNJ CGT et de la Filpac, occupant les lieux en utilisant les armes les plus blessantes : flash-ball, canons à eau, Tonfas, gaz lacrymogène et matraques en tous genres.
Nombre de camarades ont été blessés par ce nouvel acte de violence gouvernementale. Des vidéos montrent les forces de l’ordre poursuivant particulièrement les responsables de la CGT du département et de l’union
locale dans le but affiché d’une répression sans limite.
Un nouveau cap dans la radicalité et la violence vient d’être franchi par le gouvernement ce matin, il appelle une réponse massive et déterminée de toutes les équipes syndicales de notre fédération et au-delà bien
entendu.
L’appel de la Fédération pour une expression démocratique de la CGT dans les quotidiens doit devenir en tout point du territoire une réalité. Des initiatives de blocage, d’occupations et de manifestations vont avoir lieu dans les jours à venir, nous devons y mettre toutes nos forces, c’est la meilleure réponse à ce régime autoritaire parce que minoritaire et illégitime.
Face à leur violence une seule réponse : l’extension à toutes les entreprises de l’action syndicale avec une détermination sans faille dans la mobilisation jusqu’au retrait de leur loi. Pour ce faire, il est nécessaire d’ancrer la mobilisation dans toutes les entreprises, de rencontrer systématiquement tous les salarié-e-s, de tenir de nouvelles assemblées générales déclinant
l’impact de leur loi régressive sur les conditions d’emplois, de salaire et de vie des travailleurs.
La Filpac-Cgt, le syndicat du livre de Vitrolles, le SNJCGT et le SLG CE condamnent fermement l’utilisation de la violence et de la force du pouvoir contre le mouvement social et assure les salariés et militants de la CGT de la solidarité des syndicats de la Filpac et du Snj-Cgt.

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) (...)
  • Congrès : Notes du mardi 19 avril

    20 avril 2016
    Après les applaudissements d’usages aux nouveaux invités présents (Solidaires et Unef mais l’arrivée d’un représentant du PCF n’est toujours pas anoncée), le bureau du congrès donne les réponses attendues : Oui il y aura une résolution d’actualité mais pas de commission : c’est le bureau du congrès qui la présentera. Non la commission candidature ne sera pas ouverte aux délégués puisqu’elle est déjà (...)
  • Congrès : Notes du lundi 18 avril

    19 avril 2016
    C’est au groupe musical Zabo qu’il revenait de donner le ton du congrès dans une interprétation pétillante d’une chanson de Georges Moustaki « je voudrais sans la nommer vous parler d’elle », une chanson écrite en 1969 à la gloire de la révolution permanente !
    Un cran en dessous du symbole, le secrétaire de l’UD des Bouches du Rhône dans son discours d’accueil faisait applaudir les luttes emblématiques (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0