Communistes libertaires de la CGT

Info’com : la vérité des prix...

dimanche 24 juin 2018

Nous avons déjà expliqué ici le problème posé par le syndicat Info’com-CGT dont nous pouvons parfois partager les critiques exprimées, la créativité et la combativité affichées.

Info’com a été créé sur les ruines de la Chambre Syndicale Typographique Parisienne lorsque le métier de typographe a été éradiqué par l’ordinateur. La CSTP était un syndicat puissant au passé solide bien que pilier assumé du camp des réformistes historiques dans la CGT.

Les derniers typographes ont alors eu le choix d’évoluer vers d’autres métiers et se sont posés la question de l’outil syndical. Ils auraient pu tout aussi bien rejoindre les journalistes CGT (SNJ-CGT) puisque la majorité d’entre eux basculaient sous le statut de journaliste (SR, maquettiste...) ou bien rejoindre le Syndicat Général du Livre qui regroupait l’essentiel des salariés des industries graphiques. Ils firent le choix de se maintenir indépendants tout en proclamant que dorénavant ils allaient syndiquer tout azimuths, sans craindre donc de « marcher sur les plates-bandes » des syndicats déjà présents sur leurs champs respectifs. Situation hélas trop fréquente dans d’autres branches aux conséquences destructrices pour la CGT, qui entraine d’interminables batailles juridiques CGT contre CGT pour les désignations de délégués syndicaux et le dépôt de listes aux élections.

Dernier épisode en date : Info’com a choisi de se présenter contre le SNJ-CGT aux élections à la commission de délivrance de la carte de journaliste. Le SNJ-CGT en subit un léger tassement mais conserve, heureusement, sa seconde place dans la profession quand Info’com reste en dessous de 2% des voix. La preuve que le syndicalisme ne se construit pas en saturant les réseaux sociaux... Mais quel gâchis !

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0