Communistes libertaires de la CGT

Nantes : L’union locale interpelle la Confédération

vendredi 13 octobre 2017

Nous publions ici une motion de l’UL CGT de Nantes pour alimenter un débat compliqué sur la mobilisation contre les ordonnances. Comme en 2016, nombre de militants constatent que le premier obstacle à l’élargissement n’est pas le positionnement de telle ou telle confédération (qu’il est toujours bon d’aiguillonner !) mais bien le défaitisme qui règne dans une majorité d’entreprises. Ce qui nous oriente, ici, à axer davantage vers la reconstruction de liens dans les entreprises et les localités plutôt que vers la critique des faiblesses des directions syndicales, même si ces défaillances ne favorisent évidemment pas la confiance des travailleurs en leurs propres forces :

Motion de l’UL CGT de Nantes à la Confédération

À Nantes, le 5 octobre 2017
Cher.e.s camarades,
Nous sommes tous conscients des attaques sans précédent à l’oeuvre
contre le monde du travail. Depuis plusieurs semaines, la lutte contre les
ordonnances macron a commencé. La CGT est à la pointe du combat et tou.te.s
nos militant.e.s sont persuadé.e.s qu’une nouvelle défaite sociale aurait des
conséquences dramatiques non seulement pour l’ensemble du salariat, mais
aussi pour notre syndicalisme de lutte et les valeurs de progrès social qu’il porte.
Dans ce contexte, il ne nous parait pas opportun d’aller discuter avec le
gouvernement le 12 octobre sur la formation professionnelle, l’apprentissage et
l’assurance-chômage, comme pour dire : « les ordonnances sont passées, sujet
suivant ! » Aujourd’hui, la stratégie de notre confédération nous interroge et nous
inquiète. En effet, à notre sens, elle n’est pas lisible et ne donne pas un signal
assez fort aux salarié.e.s qui puisse leur redonner confiance et espoir.
Aussi, afin de préparer les esprits dans les entreprises et de construire
une lutte puissante et longue à même de nous faire gagner, nous proposons de
fixer une grande journée d’action interprofessionnelle d’ici environ 3 semaines
dans la perspective d’une grève reconductible, perspective annoncée comme telle. Bien entendu, nous souhaitons que cet appel se fasse dans le cadre d’un
syndicalisme rassemblé, mais sans illusion pour ceux qui n’ont eu de cesse
d’accompagner les régressions sociales.
À cet effet, nous devons nous donner les moyens de mobiliser toute la
CGT d’ici cette date. Un appel national à la grève jusqu’à la fin de l’année est
nécessaire pour toutes les branches afin de couvrir tou.te.s les grévistes sur la
période. Aux UL, aux UD, aux Fédérations de contacter individuellement les
responsables de tous nos syndicats afin que partout des assemblées générales
soient déclenchées dans les entreprises pour convaincre les salarié.e.s de la
gravité de la situation et de la nécessité de la grève pour faire reculer le
gouvernement. Par ailleurs, il serait souhaitable que des moyens financiers
soient dégagés pour permettre à la lutte de tenir, par exemple des caisses de
luttes et d’autres moyens à inventer. Tout cela doit être annoncé publiquement
afin de montrer aux salarié.e.s que nous sommes prêts à y aller pour de bon.
Qu’avons-nous de plus à perdre ? Nous devons mettre toutes nos forces
dans la bataille avant qu’il ne soit trop tard.
Comptant sur vous, soyez assuré.e.s, cher.e.s camarades, de tout notre
plein engagement pour notre CGT et ses valeurs
Bien fraternellement
L’Union Locale CGT de Nantes

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0