Communistes libertaires de la CGT

Professionnels de la négo ? le SNTRS s’insurge

mercredi 27 mars 2019

A l’attention du Bureau confédéral de la CGT, de l’UFSE-CGT, de la FERC-CGT, de la FERC-SUP-CGT et de l’UGICT-CGT

Nous vous adressons la motion du SNTRS-CGT votée à la commission exécutive du 21 mars 2019 :

La Confédération Générale du Travail en appui au DRH des entreprises ?

La CGT vient de signer une convention de partenariat avec l’Université Paris Dauphine pour un Master « Négociations & Relations sociales ». Ce partenariat est établi en vue « de développer le dialogue social dans le milieu professionnel par la formation éthique technique et universitaire de ses responsables ». La CGT en assure la promotion auprès de l’ensemble de ses organisations. Elle s’engage à remplir les bancs de la formation par ses propres cadres nationaux et confédéraux et ceux proposés par ses organisations.

L’Université Paris Dauphine est à la pointe dans la dérégulation de l’ESR en ayant déjà acquis le statut de Grand établissement qui lui permet de déroger au code de l’éducation. La formation en question est sous traitée à une société privée, le groupe Cegos, leader international de la formation continue. Le cout de la formation est de 14 000 euros HT. La formation est destinée aux « DRH en situation de relations sociales aux cadres syndicaux d’entreprises, groupes fédéraux ou confédéraux, secrétaires CSE (expérience minimale 6 ans) en encadrement d’équipes syndicales ou en position de négociation » Les candidats seront sélectionnés sur dossier et entretien en fonction de leur expérience de leur motivation. La CGT n’intervient pas sur le contenu du programme !

Quelle organisation assurera les 14 000 euros de formation. A l’avenir faudra-t-il être diplômé d’un master « Négociations & relations sociales » pour accéder à des responsabilités fédérales et confédérales ?

La plaquette du programme de formation est claire. Il s’agit de fluidifier le dialogue social, d’éviter la conflictualité entre salariés et employeurs.

Alors que le patronat licencie comme bon lui semble les salariés, désertifie les régions en fonction de sa stratégie de profit, alors que le gouvernement dans la lignée de ses prédécesseurs continue de démanteler le code du travail et s’attaque au statut de fonctionnaire afin d’assujettir encore plus les salariés à leur employeur la Direction confédérale ne trouve pas autre choses de mieux à faire que former ses cadres à être des partenaires « constructifs » des directions d’entreprises.

La CGT doit rester un syndicat de lutte de défense de salariés.

La CE exécutive du SNTRS-CGT réunie le 21 mars exige que la CGT annule la convention partenariale avec l’université Paris Dauphine.

Le secrétariat du SNTRS-CGT

Nous avions pour notre part dénoncé cette formation sur le blog en décembre dernier :
http://www.communisteslibertairescg...

Débats du 52° congrès

  • Amendements du SGLCE aux textes du 52° Congrès

    14 avril
    Le Syndicat Général du Livre et de la Communication Ecrite (plus de deux mille adhérents en Ile de France) a retenu trois amendements après un débat en commission exécutive et une AG de militants :
    Annexe statutaire
    Page 34, 3e paragraphe.
    Après « au mouvement de transformation sociale », ajouter :
    avec pour objectif l’abolition du système capitaliste et la socialisation des moyens de production.  (...)
  • FNIC : Analyses sur le 52° Congrès

    14 avril
    La fédération de la Chimie a produit une analyse exigeante des documents proposés pour le congrès confédéral. Comme les documents eux-mêmes, le texte est trop long pour être publié ici mais il mérite d’être lu attentivement.
    Les habitués de notre blog sauront par eux-mêmes faire le tri entre critiques et propositions que nous pouvons partager et celles qui nous paraissent éloignées (en particulier sur la (...)
  • Un article dans Alternative libertaire

    8 avril
    Nous tenterons de publier tous les articles trouvés dans la presse libertaire à propos du 52° congrès. Voici celui d’Alternative libertaire ; mars 2019 :
    CGT : Voyage entre les lignes du 52e congrès confédéral
    Le 51e congrès, en 2016, avait stabilisé une direction légitime après les errements des dernières années Thibault et la parenthèse Le Paon. Mais il n’avait réglé aucun débat stratégique. À la peine (...)
  • Fédés et UDs : Un Appel inédit à la veille du congrès !

    29 mars
    Nous publions ici l’appel signé de deux fédérations et plusieurs UD CGT. Nous pouvons en partager l’appel à l’unité avec les mouvements sociaux en cours et à l’ensemble des organisations « progressistes ». Encore faudrait-il faire la clarté sur ce terme !
    Car le texte fait l’impasse sur le fait que les reculs historiques que nous subissons depuis des années, qui se sont accélérés avec le gouvernement (...)
  • Tous les articles relatifs au 51ème congrès

    31 décembre 2016

    Tous les articles relatifs au 51ème congrès


Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0