Communistes libertaires de la CGT

RSE : Les Inspecteurs du travail contre la signature

mercredi 31 janvier 2018

Nous publions ici la position du syndicat CGT du Ministère du Travail qui confirment l’analyse que nous avons produite sur le même sujet :

La nouvelle union fédérale des syndicats de l’Etat (ex-UGFF) transmet à la direction confédérale sa position et celle du syndicat directement concerné :

Chères, Chers Camarades,
L’UFSE ne prendra pas de position formelle sur la consultation du CCN sur la délibération commune des partenaires sociaux sur « la RSE dans les TPE-PME ».
En effet, c’est notre ligne de conduite depuis des années que de ne pas nous exprimer par un vote ferme lorsque les enjeux posés relèvent exclusivement ou essentiellement du secteur privé. C’est, nous semble t-il, bien le cas ici.
Cependant, le fait de ne pas voter formellement n’est pas synonyme d’une absence totale d’expression ou d’appréciation.
Dans le cas d’espèce, nous tenons à vous transmettre les observations, analyses et jugements de notre syndicat du Travail, le SNTEFP-CGT, qui nous paraissent à la fois pertinents et soulever de vraies questions, y compris par rapport aux missions de l’inspection du travail.
Nous restons évidemment disponibles si les camarades ayant conduit la délégation confédérale souhaitent échanger plus avant sur les remarques ci-jointes.

Objet : Position SNTEFP-CGT concernant la délibération commune sur « la RSE dans les TPE-PME »
Bonjour camarades,
Nous vous informons qu’après avis unanime des membres de son bureau national, le SNTEFP-CGT estime que l’UFSE-CGT, en tant qu’organisation siégeant au CCN, doit se prononcer contre la signature par la CGT de la délibération commune sur « la RSE dans les TPE-PME ».
Parmi les multiples arguments pouvant s’opposer à cette signature nous mettrons en avant ceux-ci qui se rattachent notamment à nos missions :
1) la CGT ne peut pas donner un aval à un texte qui dit qu’avec cet accord on promeut le « dialogue social » alors que les CHSCT, DP et CE sont supprimés et fusionnés dans une instance unique ;
2) en aucun cas la CGT ne peut signer un texte qui dirait que, dotée du label RSE, l’entreprise bénéficiera d’une présomption de conformité et de contrôles administratifs allégés. Cela serait un recul de la loi, un recul de l’ordre public social, la négation des missions de l’inspection du travail et un pas vers l’autorégulation promue par M. Macron au détriment des missions de contrôle ;
3) prétendre que l’on peut jouer des oppositions internes au patronat en signant un texte avec l’une de ses fractions nous semble être un jeu très dangereux auquel nous n’aurons rien à gagner.

Débats du 53° congrès

  • Congrès : une contribution aux débats

    1er février
    Nous avons la bonne habitude, respectueusement pluraliste, de relayer des articles intéressants trouvés dans les publications libertaires ou syndicalistes révolutionnaires. Nous relayons donc ici une analyse des fractures dans la CGT à l’aube du 53° Congrès :
    https://plateformecl.org/cgt-les-en...
    Si nous évitons en général de commenter précisément (...)
  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    1er février
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0