Communistes libertaires de la CGT

RSE : Les Inspecteurs du travail contre la signature

mercredi 31 janvier 2018

Nous publions ici la position du syndicat CGT du Ministère du Travail qui confirment l’analyse que nous avons produite sur le même sujet :

La nouvelle union fédérale des syndicats de l’Etat (ex-UGFF) transmet à la direction confédérale sa position et celle du syndicat directement concerné :

Chères, Chers Camarades,
L’UFSE ne prendra pas de position formelle sur la consultation du CCN sur la délibération commune des partenaires sociaux sur « la RSE dans les TPE-PME ».
En effet, c’est notre ligne de conduite depuis des années que de ne pas nous exprimer par un vote ferme lorsque les enjeux posés relèvent exclusivement ou essentiellement du secteur privé. C’est, nous semble t-il, bien le cas ici.
Cependant, le fait de ne pas voter formellement n’est pas synonyme d’une absence totale d’expression ou d’appréciation.
Dans le cas d’espèce, nous tenons à vous transmettre les observations, analyses et jugements de notre syndicat du Travail, le SNTEFP-CGT, qui nous paraissent à la fois pertinents et soulever de vraies questions, y compris par rapport aux missions de l’inspection du travail.
Nous restons évidemment disponibles si les camarades ayant conduit la délégation confédérale souhaitent échanger plus avant sur les remarques ci-jointes.

Objet : Position SNTEFP-CGT concernant la délibération commune sur « la RSE dans les TPE-PME »
Bonjour camarades,
Nous vous informons qu’après avis unanime des membres de son bureau national, le SNTEFP-CGT estime que l’UFSE-CGT, en tant qu’organisation siégeant au CCN, doit se prononcer contre la signature par la CGT de la délibération commune sur « la RSE dans les TPE-PME ».
Parmi les multiples arguments pouvant s’opposer à cette signature nous mettrons en avant ceux-ci qui se rattachent notamment à nos missions :
1) la CGT ne peut pas donner un aval à un texte qui dit qu’avec cet accord on promeut le « dialogue social » alors que les CHSCT, DP et CE sont supprimés et fusionnés dans une instance unique ;
2) en aucun cas la CGT ne peut signer un texte qui dirait que, dotée du label RSE, l’entreprise bénéficiera d’une présomption de conformité et de contrôles administratifs allégés. Cela serait un recul de la loi, un recul de l’ordre public social, la négation des missions de l’inspection du travail et un pas vers l’autorégulation promue par M. Macron au détriment des missions de contrôle ;
3) prétendre que l’on peut jouer des oppositions internes au patronat en signant un texte avec l’une de ses fractions nous semble être un jeu très dangereux auquel nous n’aurons rien à gagner.

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) (...)
  • Congrès : Notes du mardi 19 avril

    20 avril 2016
    Après les applaudissements d’usages aux nouveaux invités présents (Solidaires et Unef mais l’arrivée d’un représentant du PCF n’est toujours pas anoncée), le bureau du congrès donne les réponses attendues : Oui il y aura une résolution d’actualité mais pas de commission : c’est le bureau du congrès qui la présentera. Non la commission candidature ne sera pas ouverte aux délégués puisqu’elle est déjà (...)
  • Congrès : Notes du lundi 18 avril

    19 avril 2016
    C’est au groupe musical Zabo qu’il revenait de donner le ton du congrès dans une interprétation pétillante d’une chanson de Georges Moustaki « je voudrais sans la nommer vous parler d’elle », une chanson écrite en 1969 à la gloire de la révolution permanente !
    Un cran en dessous du symbole, le secrétaire de l’UD des Bouches du Rhône dans son discours d’accueil faisait applaudir les luttes emblématiques (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0