Communistes libertaires de la CGT

SNCF : La CE confédérale évoque la grève reconductible

samedi 10 mars 2018

Dans les hautes instances de la CGT le débat est tendu. Le dernier rendez-vous téléphoné du CCN en a encore été l’occasion. Pour schématiser il y a ceux qui poussent les feux de la mobilisation face aux attaques et ceux qui freinent en s’appuyant sur les difficultés, au demeurant réelles, à mobiliser massivement.

Alors que dans la fédération des Cheminots certains évoquent plutôt la possibilité d’une ou deux journées de grève répétées chaque semaine, d’autres parient sur la dynamique d’un appel à la grève reconductible. Dans un cas, les cheminots seraient les bons petits soldats obéissants aux consignes de grève, encore ou stop, sans aucune maitrise sur la négociation. Avec la reconductible, les AG de personnel peuvent se mettre en place, la dynamique se construire et la grève être gérée démocratiquement de bout en bout.

La CE confédérale réunie le 6 mars prend position dans le bon sens :

"Violence, encore, de par les annonces du 1er Ministre le 26 février, concernant la réforme de la SNCF dans la foulée du rapport Spinetta, traçant l’ouverture à la concurrence, le changement du statut de l’entreprise et la mise en cause du statut et des conditions sociales des cheminots.
Une annonce de réforme très éclairante sur la manière de manipuler l’opinion publique.
Me vient à l’esprit l’adage disant « Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage »
Ou je citerais, un intellectuel engagé, Noam CHOMSKY « Comment détruire un service public ? Commencez par baisser son financement. Il ne fonctionnera plus. Les gens s’énerveront. Ils voudront autre chose. C’est la technique pour privatiser un service public ! ».
Si j’étais médisante, je me dirais une opinion publique préparée depuis des mois avec : des incidents à répétition, notamment à Montparnasse, de plus en plus de retards, un pilonnage sur une dette exponentielle, etc…..
Ainsi, que la préparation des cheminots, avec : « l’entreprise est en danger, on ne peut éviter la concurrence, c’est Bruxelles et ses directives, etc…. ».
Rien de mieux, pour permettre à des « personnalités auto qualifiées » pour dire ici et là, que le gouvernement a déjà réussi à 75% sa réforme parce que la population en a ras le bol, que les syndicats ne sont pas unis, que la CGT cheminots n’est plus celle de 95, etc….
Le 1er ministre entend présenter en Conseil des ministres, le 14 mars, une loi d’habilitation pour réformer la SNCF par ordonnances, des rencontres avec les organisations syndicales ont démarré le 1er mars.
Autant dire que toutes ces tentatives d’instrumentalisation, n’entache pas la détermination de la CGT cheminots, avec les cheminots et les autres organisations syndicales qui le voudront à construire la riposte.
Vous l’avez noté, une première intersyndicale a eu lieu le 27 février et un communiqué unitaire CGT, UNSA, SUD Rail et CFDT en est sorti, indiquant qu’elles déposaient une démarche de concertation unitaire (alarme sociale), qu’elles se rendraient aux concertations organisées et que si le gouvernement devait choisir le passage en force, elles appelleraient les cheminots à agir par la grève. La question de la grève reconductible est posée.
Une prochaine intersyndicale est programmée le 15 mars pour décider des suites à donner au processus revendicatif unitaire."

Un appui clair aux partisans de la grève reconductible !

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0