Communistes libertaires de la CGT

SNCF : La grève par épisode n’y suffit pas...

samedi 12 mai 2018

Comme nous l’avions prédit, seule une grève reconductible pouvait construire une dynamique assez forte faire reculer Macron.
Alors quand les fédérations se réunissent après plus d’un mois de grève pour sortir une simple votation, il y a de quoi s’arracher les cheveux.
La grève par épisode, nombreux voulaient en tester l’efficacité. La question n’est pas de disputer qui avait raison ou tort. Ce qui est fait est fait. Et après tout si ça avait suffit pour gagner nous aurions accepter de bon coeur de reconnaitre notre erreur.
Mais devant l’intransigeance du gouvernement, il est grand temps de passer à la vitesse supérieure.
La grève reconductible, les AG massives de grévistes pour décider des suites, des actions quotidiennes pour aider à la convergence des luttes, c’est maintenant ou jamais.
Les cheminots grévistes ont déjà beaucoup donné, rien ne serait pire que d’avoir fait tous ces efforts sans aller au bout de l’affrontement.
Que chacun prenne ses responsabilités car l’heure est grave.

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à (...)
  • Echos de la séance du mardi 14 mai

    15 mai
    Alors que la journée devait rester plutôt terne, des militants de l’union syndicale de la Ville de Paris accueillaient les congressistes avec un bonbon et un flash code renvoyant à un petit clip contre le sexisme. Une initiative directement connectée aux tensions internes des différentes structures CGT des territoriaux parisiens.
    Un court rapport d’activité pointait entre autres sujets la (...)
  • Echos de la séance du lundi 13 mai

    14 mai
    Outre l’élection des différentes commissions de congrès qui donne toujours lieu à quelques agacements et tensions sans grande importance réelle, l’essentiel de la journée s’est résumé dans le long discours d’introduction de Philippe Martinez (1h 40).
    Curieux discours au demeurant, ni vraiment rapport d’activité, ni rapport d’orientation mais où aucune difficulté n’est passée sous silence. A plusieurs (...)
  • Un article dans Alternative libertaire

    8 avril
    Nous tenterons de publier tous les articles trouvés dans la presse libertaire à propos du 52° congrès. Voici celui d’Alternative libertaire ; mars 2019 :
    CGT : Voyage entre les lignes du 52e congrès confédéral
    Le 51e congrès, en 2016, avait stabilisé une direction légitime après les errements des dernières années Thibault et la parenthèse Le Paon. Mais il n’avait réglé aucun débat stratégique. À la peine (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0