Communistes libertaires de la CGT

SNCF : la mobilisation continue

mercredi 8 juin 2016

Malgré le flou de la position de la direction de la fédération CGT, les AG de grévistes reconduisent massivement la grève. Le taux de grévistes chez les conducteurs et dans la maintenance restent très élevés : plus de 70% de grévistes dans les réseaux les mieux mobilisés. Afin d’éclairer l’enjeu, nous publions la déclaration du Syndicat CGT de Versailles :

Motion de l’assemblée générale des syndiqués CGT cheminots grévistes de Versailles, à l’attention de la direction de notre fédération, du 6 juin 2016

Chers camarades,

Nous sommes en grève nationale reconductible depuis mercredi premier juin.
Nous avons bien pu constater la fébrilité d’un gouvernement aux abois, effrayé par la perspective d’un mouvement de grève massif des cheminots susceptible de faire la jonction avec la grève de nombreux secteurs pour le retrait de la loi Travail et effrayé par le spectre de la paralysie du pays pendant l’Euro.
Cela a entrainé la levée du préavis de la CFDT-cheminots, allié résolu et de longue date du gouvernement sur le dossier la réforme ferroviaire, comme leur confédération l’est sur le dossier de la loi Travail, le ralliement de l’UNSA et l’accélération du calendrier des négociations afin d’arracher la signature d’un accord d’entreprise de recul social et d’une CCN au rabais d’ici mercredi.

L’accord d’entreprise qui nous est proposé comporte de nombreux reculs sociaux pour les cheminots, mais aussi un viol de la démocratie sociale à travers cet article 49, qui prévoit des reculs futurs locaux et fera coexister plusieurs régimes de travail différents dans l’entreprise, établissement par établissement, comme l’article 2 de la loi Travail fera coexister plusieurs Codes du travail entreprise par entreprise.

Par ailleurs, sans un décret-socle et une CCN de haut niveau, les cheminots seront, à très court terme, livrés à la jungle du dumping social !

Voilà pourquoi, l’AG des syndiqués CGT grévistes de Versailles demande que la Fédération utilise rapidement son droit d’opposition pour mettre en échec la signature d’un tel accord !

C’est une question de cohérence politique élémentaire, nous pensons que notre fédération doit dénoncer cet accord de recul social, portant en lui-même les conditions des régressions futures, et appeler les cheminots à continuer et à durcir le mouvement de grève pour un décret socle et un CCN de haut niveau, mais aussi pour le retrait sans conditions de la loi Travail !

Soyez assurés, chers camarades, que notre syndicat sera puissamment au rendez-vous de cette bataille !
Recevez, chers camarades, notre salut fraternel

Débats du 53° congrès

  • Des militantes mobilisées autour de Marie Buisson

    17 janvier
    Vous trouverez ci joint un appel lancé par des dizaines de syndicalistes CGT dont des membres du bureau confédéral. Et aussi des figures bien connues comme Maryline Poulain dont le travail autour des sans-papiers ne pourra pas être disqualifié en le traitant de dérive « sociétale ».
    Lors d’une réunion récente des secrétaires généraux des fédérations la candidature pourtant largement validée par la CEC de (...)
  • Les lambertistes en campagne contre Marie Buisson

    10 janvier
    Les lambertistes du POI, affaiblis depuis la scission avec le POI-D, sont connus pour être le courant le plus brutal et manipulateur du trotskisme français. Ils sont connus aussi pour leur infiltration dans la franc-maçonnerie, et leur place importante dans Force ouvrière. Les plus anciens se souviennent que Lionel Jospin vient de ce courant. Officiellement « prêté » au PS pour faire face au PCF dans (...)
  • Des amendements féministes à débattre pour le 53°

    10 janvier
    Le collectif de militantes qui s’était signalé par un premier tract lors du dernier CCN publie une longue série d’amendements en espérant que les syndicats s’en emparent. En voici le texte. Vous pouvez contacter le collectif : syndicat.cgt.safe gmail.com
    LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP PROPOSITIONS D’AMENDEMENTS AU DOCUMENT D’ORIENTATION DU 53ÈME CONGRÈS
    Amendement 2T283 (Thème 2, paragraphe 283) (...)
  • Mateu pose sa candidature contre Marie Buisson

    19 décembre 2022
    Olivier Mateu, secrétaire général de l’Union départementale des Bouches du Rhône, vient d’annoncer sa candidature au poste de secrétaire général de la CGT après que le Bureau confédéral ait validé la candidature de Marie Buisson. Et les commentateurs de souligner la nouveauté de cette situation.
    Mais en vrai il n’est pas nouveau que plusieurs dirigeants s’affrontent pour prendre le poste. Sauf qu’alors (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0