Communistes libertaires de la CGT

Vers un CCN extraordinaire ?

lundi 10 décembre 2018

Nous relayons ici l’appel de différentes UD et fédérations :

Demande d’un Comité Confédéral National Extraordinaire dans les jours qui viennent.

La période est marquée par une immense souffrance, une colère inédite et par des mobilisations massives dans notre pays. La CGT doit prendre toute sa place pour conforter et amplifier ce processus de luttes. C’est la condition nécessaire et préalable à toute négociation utile pour le monde du travail et à la victoire du mouvement populaire.
La date interprofessionnelle du 14 décembre ne peut suffire à elle seule à répondre à cette urgence, par plus que la compilation d’appels des organisations, avec pour seule perspective une date en janvier ou février. Nous avons besoin d’une stratégie de mobilisation visible, urgente et inscrite sur la durée, coordonnée autour d’un cahier revendicatif interprofessionnel rassembleur. Ce contexte spécifique justifie à lui seul la réunion immédiate de notre CCN, pour permettre aux organisations d’évaluer, de débattre et de décider du rôle majeur et de la démarche CGT.
Ordre du jour du CCN extraordinaire :

  • Cahier revendicatif interprofessionnel
  • Stratégie de lutte et processus de mobilisation
    L’article 28 de nos statuts prévoit que le CCN peut être convoqué à la demande du tiers de ses membres (soit au moins 42 organisations, UD et FD).
    Nos organisations ci-dessous sont demandeuses d’un tel CCN, qui pourrait se tenir soit le dimanche 16, soit le lundi 17 décembre.
    Fraternellement

Chers camarades,
L’ensemble des mouvements sociaux et populaires en cours place notre organisation face à de grandes responsabilités.
Tant l’ampleur, que les contenus portés par ces mouvements nous font mesurer combien les politiques d’austérité appliquées depuis des années imposent souffrance et sacrifice au monde du travail et aux populations.
Ils donnent à voir une prise de conscience réelle, à la fois des enjeux et, des possibilités existantes pour inverser le cours des choses et gagner le progrès social.

Dans ce contexte, la CGT doit être dans les meilleures dispositions pour jouer son rôle structurant et dynamisant du mouvement social.

De fait, nous devons nous mettre en situation de porter à la fois des revendications, et une stratégie capable de construire le « tous ensemble » et d’aller à la gagne.
Pour cela, et parce qu’il est primordial de donner des perspectives claires de mobilisation interprofessionnelle dans la durée au-delà du 14 décembre, nous vous proposons la convocation d’un CCN extraordinaire comme exprimé ci-joint.

Premiers signataires :
Unions départementales : UD04, UD13, UD18, UD31, UD36, UD41, UD59, UD66, UD82, UD84, UD94, UD95
Fédérations : COMMERCE, FILPAC, FNIC, FSE

Fraternellement,

Goundo COULIBALY
Secrétariat Général de la FNIC-CGT
Tél. 01 55 82 68 95
www.fnic-cgt.fr

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du vendredi 17 mai

    18 mai
    La séance s’ouvre sur l’annonce des résultats de l’élection de la CEC et celle de la CFC. Une moyenne globale annoncée de 89% pour la liste ce qui cache bien sûr quelques disparités... Mais les résultats de chaque candidat ne sont pas annoncés. Avec cette brutalité très particulière dont la bureaucratie CGT est capable, ni les scores ni les noms des 4 camarades présentés en plus de la liste officielle (...)
  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à (...)
  • Echos de la séance du mardi 14 mai

    15 mai
    Alors que la journée devait rester plutôt terne, des militants de l’union syndicale de la Ville de Paris accueillaient les congressistes avec un bonbon et un flash code renvoyant à un petit clip contre le sexisme. Une initiative directement connectée aux tensions internes des différentes structures CGT des territoriaux parisiens.
    Un court rapport d’activité pointait entre autres sujets la (...)
  • Echos de la séance du lundi 13 mai

    14 mai
    Outre l’élection des différentes commissions de congrès qui donne toujours lieu à quelques agacements et tensions sans grande importance réelle, l’essentiel de la journée s’est résumé dans le long discours d’introduction de Philippe Martinez (1h 40).
    Curieux discours au demeurant, ni vraiment rapport d’activité, ni rapport d’orientation mais où aucune difficulté n’est passée sous silence. A plusieurs (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0