Communistes libertaires de la CGT

Au fil de l’actu

  • Maryline Poulain se met en retrait

    7 juillet
    Nous publions ici le courrier posté sur Facebook qui explique les raisons de son retrait de ses responsabilités syndicales. Son action et sa réflexion auront été décisives pour faire avancer la CGT dans la lutte pour les Sans-Papiers. Il faut respecter son choix personnel et son besoin de prendre un peu de distance avec les combats quotidiens. Mais c’est une bien triste nouvelle pour celles et ceux qui se battent pour une CGT démocratique, féministe et combative.
    J’ai décidé ces derniers jours de quitter mes responsabilités à la CGT. C’est une décision difficile que j’ai pris le temps de mûrir. Elle (...)
  • Livre parisien : Un congrès trop tranquille

    27 juin
    Le 19° congrès du Syndicat général du livre et de la communication écrite s’est tenu dans la grande salle du CCN les 23 24 et 25 mai dernier. Revendiquant encore près de 2 000 adhérents pour l’essentiel en région parisienne, présent dans les sièges éditoriaux, dans la distribution de la presse, le routage des abonnés et dans les imprimeries du Labeur c’est en imprimeries de presse quotidienne nationale qu’il exerce toujours un rôle incontournable.
    Le nombre des invités appelés à intervenir : URIF, UD 75, SNJ-CGT démontre la place que tient toujours le SGLCE dans la vie syndicale en Région parisienne. Et (...)
  • CFDT : Laurent Berger piqué aux fesses !

    23 juin
    Le 50° Congrès confédéral de la CFDT qui se tenait mi-juin donne une indication précieuse sur l’ampleur du refus populaire de toute aggravation des droits à la retraite.
    En effet si Berger s’était dit opposé à la barre des 65 ans (trop haute à sauter d’un coup ?) la résolution d’orientation dans sa version d’origine reprenait la position habituelle de la CFDT en faveur d’un accroissement de la durée de cotisation.
    Cette position a été remise en cause par des syndicats qui voyaient, à juste titre, une porte ouverte aux projets de Macron. Les dirigeants de la CFDT ont tenté de minimiser la chose, de (...)
  • Le Pen : Le diable est dans le détail !

    17 juin
    Les jeunes n’ont guère connu le père Le Pen et la création du FN autour d’authentiques fachos ayant combattu « du mauvais côté » durant la Seconde Guerre Mondiale ou dans les guerres coloniales qui se sont enchainées de l’Indochine à l’Algérie en passant par Madagascar... Ils n’ont connu ni les anciens combattants sous l’uniforme nazi, ni les tortionnaires en Algérie, ni les collabos de Pétain et autres miliciens antisémites. Ni entendu le discours pro-patronal et ultra-libéral du vieux Le Pen.
    Les jeunes ont découvert le RN et la fille Le Pen au moment où elle a construit sa marche vers le pouvoir sur (...)
  • Roussel et les petits patrons

    7 juin
    Lu dans l’Humanité un interview de Fabien Roussel à propos du programme de la NUPES :
    F. Roussel : il faudra remettre à l’ordre du jour l’échelle mobile des salaires, c’est-à-dire leur hausse automatique en fonction de celle du Smic. De même, les pensions de retraite devront être alignées avec au minimum 1 500 euros pour une carrière complète, la demi-part fiscale rétablie et la CSG réduite. C’est ce que nous proposons avec l’alliance des forces de gauche et écologistes.
    L’Huma : Vos adversaires vous opposent que ces mesures seraient insoutenables…
    F.Roussel : Nous accompagnerons les petites entreprises (...)
  • La CGT et le Programe commun de gouvernement : Retour sur l’histoire à l’heure de la NUPES

    2 juin
    Nous reprenons ici un article publié dans « Les Utopiques », revue de l’Union syndicale Solidaires. Relire l’histoire au moment où certains sont tentés de la rejouer autour de la NUPES nous parait pertinent.
    1962 - 1984 La CGT et le Programme commun de gouvernement
    Signé en 1972 et défunt en 1977, le Programme Commun n’aura vécu que cinq petites années. Il en fut néanmoins vendu plus d’un million d’exemplaires ! Mais sa gestation comme sa postérité nous entraînent bien au-delà de ces deux bornes. Car cet épisode est à la fois l’aboutissement ultime et l’impasse avérée de la structuration du mouvement (...)
  • Creuse : Un congrès pacifié, fraternel et féministe

    1er juin
    Le 42° Congrès de l’Union départementale de la Creuse fut un champ de bataille aboutissant à l’éviction de l’ancienne secrétaire d’UD, pourtant soutenue par la direction confédérale, mais accusée d’autoritarisme et de gestion financière « insatisfaisante »...
    Le 43° Congrès qui se tenait les 19 et 20 mai dernier était donc observé de près malgré la modestie des effectifs dans ce département rural et l’un des moins peuplé de France.
    La cohésion de la nouvelle équipe et l’esprit fraternel du congrès, où les votes furent quasi-unanimes ont montré une CGT au travail et en confiance. Avec l’un des meilleurs scores (...)
  • Marie Buisson : Féministe et écologiste une candidature d’avenir

    31 mai
    Philippe Martinez vient d’annoncer sa demande de réintégration dans son entreprise de détachement : Renault. Il aura cumulé sur ses épaules beaucoup de critiques et les historiens trancheront sur son rôle dans la modernisation de la CGT.
    En proposant une femme pour lui succéder au poste de secrétaire générale de la CGT en mars prochain à l’occasion du 53° Congrès, il laissera, si ce choix est confirmé, l’image de celui qui aura coupé définitivement le lien avec le PCF et rompu avec un ouvriérisme désuet en propulsant une enseignante.
    Féministe et écologiste engagée dans l’animation du collectif "Plus (...)
  • Filpac CGT : Une fédération en crise

    27 mai
    Nous reproduisons ici un article qui vient de paraître dans le dernier n° de « La Révolution prolétarienne » et qui revient sur les origines de la crise dans la fédération CGT du Livre et du Papier.
    Lorsque la Filpac est créée, en 1986, regroupant la fédération du papier-carton avec celle des industries graphiques, les deux branches industrielles sont déjà lourdement frappées par les fermetures d’entreprises, détruisant l’un après l’autre des bastions qui se défendront héroïquement mais sans la coordination suffisante pour stopper l’offensive destructrice. C’est dans ce contexte qui n’a fait que s’aggraver au (...)
  • Ukraine, NUPES : Le CCN déraille !

    13 mai
    Le CCN des 10 et 11 mai s’est tenu dans un climat d’extrême tension. Les représentants des structures auto-proclamés défenseurs d’un syndicalisme de classe ont mené une charge violente contre l’actuelle direction confédérale. Ils sont officiellement constitués en fraction en vue de « prendre » la direction confédérale. Ils sont réunis autour d’une plateforme qu’ils ne veulent pas soumettre en contre-texte aux documents en cours d’élaboration pour le 53° Congrès de mars prochain. Nous publierons prochainement une analyse de cette plateforme. Relevons à ce stade qu’en démocratie on devrait plutôt voter sur (...)

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du vendredi 17 mai

    18 mai 2019
    La séance s’ouvre sur l’annonce des résultats de l’élection de la CEC et celle de la CFC. Une moyenne globale annoncée de 89% pour la liste ce qui cache bien sûr quelques disparités... Mais les résultats de chaque candidat ne sont pas annoncés. Avec cette brutalité très particulière dont la bureaucratie CGT est capable, ni les scores ni les noms des 4 camarades présentés en plus de la liste officielle ne sont évoqués... Même par pure hypocrisie, ils méritaient pourtant bien un mot fraternel.
    En y réfléchissant il y a là un truc fort de la culture CGT : toute la semaine les congressistes ont, parfois (...)
  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai 2019
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine doit fermer à la fin de l’année. Non pas évidemment pour contester la lutte pour l’emploi mais pour l’argument, celui de la souveraineté alimentaire nationale, mis en avant dans la motion. En effet et au (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai 2019
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à la manifestation du 2 juin dite des « mutilés pour l’exemple ». Elle n’aura pas de réponse...
    Arguant que toutes les revendications sont importantes un militant du Val de Marne va défendre avec (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0