Communistes libertaires de la CGT

Au fil de l’actu

  • Troupes de Poutine hors de toute l’Ukraine !

    2 décembre
    Malgré les inepties proférées par certains admirateurs de la FSM lors du dernier CCN, nous pouvons nous réjouir de l’appel confédéral à la manifestation unitaire du samedi 10 décembre vers l’Ambassade de Russie.
    Nous n’oublions rien du régime ukrainien, des oligarques corrompus issus largement du sérail stalinien d’avant la chute de l’URSS, des intérêts bien compris de l’Otan et des impérialismes occidentaux.
    Mais on ne peut pas mégoter sur le soutien à un peuple en lutte contre l’envahisseur, pas moins impérialiste au demeurant.
    Ci dessous le texte de l’appel :
    Une crise humanitaire sans précédent (...)
  • SNCF : Le recul de la CGT se poursuit. Réflexions.

    27 novembre
    Les résultats des élections récentes aux CSE de la SNCF ont été commentés dans les médias. L’enjeu mérite qu’on s’y attarde. S’il est réjouissant de retrouver la CGT largement en tête, malgré les bouleversements sociologiques et la casse des statuts, il faut quand même observer avec lucidité la tendance longue a une baisse continue. Ni pour faire la leçon, ni pour distribuer des bons points. Mais le constat est sans appel : à la SNCF comme dans bien d’autres anciens bastions CGT nos forces sont en recul.
    Comparons les chiffres entre 2004 et 2022 :
    La CGT de 43,96% en 2004 chute à 34,02% en 2018 et (...)
  • Violences sexistes : La CGT ne doit pas reculer

    27 novembre
    Trois évènements sont venus se percuter autour du dernier CCN des 14 et 15 novembre :
    D’abord une mise en cause lors du CCN des évolutions positives de la CGT sur l’égalité homme/femme et la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, y compris dans la CGT. Un soutien minoritaire mais virulent et complaisant envers Benjamin Amar ; des attaques perfides contre Marie Buisson proposée pour succéder à Philippe Martinez ; une remise en cause de la parité pour la constitution de la prochaine Commission exécutive confédérale. Faire de la place aux femmes, c’est forcément en retirer aux hommes... (...)
  • Nouvelle -Aquitaine : Echo de la conférence régionale

    24 novembre
    La 2° Conférence régionale Nouvelle-Aquitaine s’est tenue début novembre à Limoges dans une bonne ambiance. Plusieurs sujets ont été évoqués mais comme trop souvent dans ce genre de conférence sans qu’il n’en sorte des mandats précis permettant d’avancer réellement sur les thèmes traités. La majorité des rapports se contentaient d’ailleurs de pointer des questions judicieuses mais générales sans proposer de réponses claires qui auraient pu être débattues et validées.
    Les camarades évoquant leurs missions au sein du Conseil économique sociale et écologique régional (CESER) ont pu être plus précis en se (...)
  • CCN 15/16 nov : Salaires et retraites à l’agenda

    14 novembre
    A l’approche du 53° congrès de la CGT, il est à craindre que les rivalités et ambitions prennent le pas sur l’actualité sociale : réforme de l’assurance chômage, inflation/salaires et réforme des retraites.
    La réforme de l’assurance chômage, durcie par la droite au Sénat, vise à deux objectifs : baisser globalement les prestations et faire pression pour que les travailleurs acceptent n’importe quel CDI mal payé et/ou ultra-contraignant. Il s’agit clairement d’une offensive pour augmenter l’exploitation capitaliste en intensité.
    Le retour d’une inflation importante souligne l’urgence pour la CGT de (...)
  • Unification syndicale : Contribution aux débats

    14 novembre
    Les militant.es regroupé.es dans le réseau « Plateforme communiste libertaire » viennent de publier une contribution sur les débats en cours autour de la question de l’unification du syndicalisme de lutte. Points de vues et nuances, ce débat intéresse tous les syndicalistes. Nous vous invitons à la lire ici :
    https://plateformecl.org/unificatio...
  • Mélenchon : l’insupportable arrogance d’un chef !

    20 octobre
    Aucune confédération syndicale n’a voulu suivre LFI et coller à la Marche décidée par Mélenchon. Et c’est un bon signe que cette volonté unanime de se garder de reproduire les pratiques anciennes de soumission des syndicats à un parti, quel qu’il soit.
    En déclarant dimanche dernier que « la grande conjonction, c’est nous qui la commençons avec cette marche », Mélenchon a bien sûr conforté les militants syndicaux dans leur défiance.
    Une telle déclaration (c’est moi qu’a la plus grande...) est un véritable crachat à la face des militants syndicaux qui peinent, malgré leurs efforts, à réussir les (...)
  • PSA Poissy : Des centaines de militants devant le tribunal

    20 octobre
    Près de 600 militants se sont retrouvés devant le tribunal de Bobigny pour soutenir l’équipe du syndicat CGT de l’usine de Poissy, dont Mercier est la figure médiatique, afin de contester la création d’un autre syndicat appuyé par la direction de la fédération de la Métallurgie et de l’UD 78 et l’exclusion de fait des animateurs du syndicat historique.
    Verdict le 8 déc.
  • Education nationale : Riposte contre les répressions syndicales et pédagogiques

    10 octobre
    Nous évitons de relayer les appels à la solidarité contre la répression syndicale parce qu’il y en a hélas trop souvent !!! Et que ce n’est pas l’objectif de ce blog de suppléer de remplacer et encore moins de se substituer à l’activité des syndicats.
    Mais dans l’Education nationale, il nous parait important de relayer l’appel ci joint. D’abord parce que la répression syndicale d’ampleur est un fait relativement récent, que l’on doit au gouvernement Macron et à Blanquer. Mais aussi parce qu’il ne s’agit pas seulement de réprimer et effrayer les militants les plus actifs dans la défense des intérêts (...)
  • Laurent Brun au secours de Fabien Roussel : misère de la théorie !

    15 septembre
    Dans un long développement sur sa page Facebook Laurent Brun, secrétaire général de la fédé CGT des Cheminots, vole au secours de Roussel pendant que ce dernier s’enfonce toujours plus loin dans sa posture démagogique contre « les assistés » et contre « le droit à la paresse » qui n’est pourtant pas un brûlot anarchiste mais bien un classique de la littérature marxiste, rédigé par un gendre de Karl Marx, Paul Lafargue en 1880.
    Laurent Brun tente de se la jouer théoricien pour expliquer que les communistes ne sont pas contre « les allocations » mais favorables à un emploi pour toutes et tous ce qui rendrait (...)

Débats du 52° congrès

  • Echos de la séance du vendredi 17 mai

    18 mai 2019
    La séance s’ouvre sur l’annonce des résultats de l’élection de la CEC et celle de la CFC. Une moyenne globale annoncée de 89% pour la liste ce qui cache bien sûr quelques disparités... Mais les résultats de chaque candidat ne sont pas annoncés. Avec cette brutalité très particulière dont la bureaucratie CGT est capable, ni les scores ni les noms des 4 camarades présentés en plus de la liste officielle ne sont évoqués... Même par pure hypocrisie, ils méritaient pourtant bien un mot fraternel.
    En y réfléchissant il y a là un truc fort de la culture CGT : toute la semaine les congressistes ont, parfois (...)
  • Echos de la séance du jeudi 16 mai

    17 mai 2019
    La séance s’ouvre avec la présentation de motions de soutiens à diverses luttes telles que le congrès en adopte plusieurs, sans plus de discussion. L’une pourtant aurait mérité d’être relue avec les yeux du syndicalisme écologique que la CGT souhaite incarner : celle présentée par la fédération de l’agro-alimentaire. Il s’agit du soutien aux grévistes de la sucrerie de Toury (eure et loire) dont l’usine doit fermer à la fin de l’année. Non pas évidemment pour contester la lutte pour l’emploi mais pour l’argument, celui de la souveraineté alimentaire nationale, mis en avant dans la motion. En effet et au (...)
  • Echos de la séance du mercredi 15 mai

    16 mai 2019
    La séance du matin reprend avec la fin du débat sur le préambule et le thème 1 du document d’orientation. Encore beaucoup d’interventions autour des questions écologiques mais aucun congressiste n’ose évoquer la question du nucléaire qui reste tabou ! Une militante de la FERC rappelle le bilan de la répression frappant les Gilets jaunes parmi lesquels des militants CGT et propose que la CGT appelle à la manifestation du 2 juin dite des « mutilés pour l’exemple ». Elle n’aura pas de réponse...
    Arguant que toutes les revendications sont importantes un militant du Val de Marne va défendre avec (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0