Communistes libertaires de la CGT

Au fil de l’actu

  • USTKE : Un meeting à la Bourse mais sans la CGT !

    20 septembre
    C’est aux Kanaks, peuple dépossédé de sa terre baptisée « Nouvelle-Calédonie » par le colonialisme français, de décider ce qui leur semble bon pour eux-mêmes. Et la solidarité avec leur syndicat, l’USTKE ne peut pas reposer sur des préalables. La CGT, invitée comme d’habitude en Kanaky pour le récent congrès de l’USTKE durant lequel une forte majorité des délégués ont voté pour le boycott du pseudo-référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie, devait réserver une salle à la Bourse du Travail de Paris pour un meeting du syndicat kanak. Mais mécontente de l’organisation voulue par l’USTKE, la CGT a (...)
  • Le Figaro vote CFDT !

    11 septembre
    Dans son édition du 11 septembre, Le Figaro publie un dossier sur les élections syndicales du 6 décembre dans la fonction publique. Sous le titre « Tourner enfin la page de la charte d’Amiens et de la lutte des classes » Marc Landré y espère vivement que la CFDT passe devant la CGT. Un tel soutien du journal historique de la bourgeoisie et des droites pourrait suffire à ouvrir les yeux de celles et ceux qui votent encore CFDT :
    "La victoire de la CFDT servirait enfin le dessein d’Emmanuel Ma-cron qui a fait du dialogue social, du moins dans les mots, le pivot de sa deuxième année de mandat. Elle (...)
  • Info’com : la vérité des prix...

    24 juin
    Nous avons déjà expliqué ici le problème posé par le syndicat Info’com-CGT dont nous pouvons parfois partager les critiques exprimées, la créativité et la combativité affichées.
    Info’com a été créé sur les ruines de la Chambre Syndicale Typographique Parisienne lorsque le métier de typographe a été éradiqué par l’ordinateur. La CSTP était un syndicat puissant au passé solide bien que pilier assumé du camp des réformistes historiques dans la CGT.
    Les derniers typographes ont alors eu le choix d’évoluer vers d’autres métiers et se sont posés la question de l’outil syndical. Ils auraient pu tout aussi bien (...)
  • CES : Création de l’Alliance pour les salaires !

    15 juin
    La CES tient à Sofia (Bulgarie) une conférence ce 26 juin pour lancer la mobilisation sur la question des inégalités salariales en Europe :
    « La lutte contre les inégalités entre et au sein de États membres de l’UE ; La création d’une « Alliance européenne pour les salaires » pour réduire les inégalités de rémunérations (par une convergence à la hausse). »
    Excellente démarche. Mais patatras, cette conférence est organisée avec des tables rondes réunissant patrons, ministres, représentants de la Commission européenne et de la Banque centrale en plus des syndicalistes !
    "Débat (avec modérateur) réunissant Ministres (...)
  • 28 juin : Comment l’unité ne s’est pas faite

    15 juin
    Le 28 juin est donc annoncé comme une nouvelle journée d’action dont le périmètre s’élargit avec la signature de FO, et des orgas étudiantes UNEF, UNL, Fidl.
    La FSU, qui doute à juste titre de l’intérêt de cette journée n’ a pour l’instant pas donné sa signature. Et Solidaires dont on a refusé d’intégrer les amendements pour complaire à notre nouvelle allié FO ne sera pas non plus signataire et se contentera d’appeler sur ses propres bases à la journée du 28 juin. Pourtant les amendements réclamés par Solidaires étaient franchement acceptables, pointant entre autres des formulations chères à FO mais très (...)
  • Ruffin : Le SNJ CGT au service d’un projet ?

    7 juin
    Disons franchement les choses pour un débat entre camarades sur l’importance de l’indépendance syndicale pour la crédibilité et la cohésion de la CGT.
    On peut apprécier positivement le travail syndical mené par le SNJ-CGT et aussi aimer lire Fakir, le journal de François Ruffin actuellement député d’Amiens aux couleurs de la France Insoumise.
    Mais alors que depuis quelques années seulement se dénoue, très lentement, le lien entre la CGT et le PCF, nous ne pouvons accepter sans réagir que d’autres liens se nouent, avec par exemple la France Insoumise, et encore moins que la CGT se retrouve percutée par (...)
  • Macron-Berger, la rencontre secrète

    2 juin
    Nous reprenons ici une dépêche AFP qui se passe de commentaire, tout comme l’illustration trouvée sur un site CFDT :
    Le président Emmanuel Macron rencontre le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger avant une réunion sur la réforme du droit du travail à l’Elysée le 23 mai 2017 Par Corinne Lhaïk, publié le 29/05/2018 à 18:39 afp.com/Michel Euler
    Il y a quelques jours le chef de l’Etat s’est entretenu avec le secrétaire général de la CFDT. Pour parler du climat social.
    La rencontre ne figure à l’agenda d’aucun des deux intéressés : Emmanuel Macron et Laurent Berger se sont récemment entretenus, sans que (...)
  • Nantes : L’Union locale demande un préavis de grève interpro

    24 mai
    La Commission Exécutive de l’UL CGT de Nantes s’adresse à la direction confédérale pour un préavis qui facilite l’activité gréviste et la convergence :
    Motion pour un préavis de grève inter-professionnel couvrant mai-juin-juillet
    Cher.e.s camarades, Nous adressons cette motion à la Confédération. Nous constatons que les niveaux de mobilisation dans les différents secteurs contre le grand plan de destruction social du gouvernement Macron sont divers. Certains secteurs, comme la SNCF, sont engagés dans un mouvement de grève reconductible. Dans d’autres la situation est « frémissante » comme aux impôts où (...)
  • SNCF : La grève par épisode n’y suffit pas...

    12 mai
    Comme nous l’avions prédit, seule une grève reconductible pouvait construire une dynamique assez forte faire reculer Macron. Alors quand les fédérations se réunissent après plus d’un mois de grève pour sortir une simple votation, il y a de quoi s’arracher les cheveux. La grève par épisode, nombreux voulaient en tester l’efficacité. La question n’est pas de disputer qui avait raison ou tort. Ce qui est fait est fait. Et après tout si ça avait suffit pour gagner nous aurions accepter de bon coeur de reconnaitre notre erreur. Mais devant l’intransigeance du gouvernement, il est grand temps de passer à (...)
  • ZAD : Un appel de syndicalistes

    11 mai
    Nous publions ici un appel de syndicalistes en défense de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes :
    Appel aux syndicalistes à converger sur la ZAD Les habitants et habitantes de la ZAD ont à plusieurs reprises manifesté leur solidarité avec les luttes des salarié.es en allant soutenir nos piquets de grève ou encore avec la création d’un « réseau de ravitaillement des luttes » qui apporte des repas devant les entreprises en grèves (pour plus d’info sur ces liens : https://www.politis.fr/articles/201...). Les habitants et habitantes de la ZAD mettent (...)

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de la grève reconductible mise en débat soit in fine apprécié comme une petite victoire par l’aile la plus combative, et comme une prudence raisonnable par l’aile la plus pessimiste.
    Ce n’est qu’après le vote, (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes contre l’austérité ou par branche comme dans les fonctions publiques. La dénonciation de l’inauguration du congrès de la CES cet hiver à Paris par Hollande et Juncker est applaudie. Les différentes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) pose la question de syndicaliser les jeunes scolaires, d’autant qu’ils passent de plus en plus de temps en stages à l’entreprise. Mais dans son rapport d’ouverture, Martinez avait d’entré écarté cette (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0