Communistes libertaires de la CGT

Au fil de l’actu

  • Eurovision : Pas en Israël !

    20 janvier
    Le « spectacle-concours » de l’Eurovision est pitoyable. Musiques atroces et paroles insipides sur fond de chauvinisme stupide... Le mieux serait sûrement de le supprimer au profit d’émissions intelligentes pour découvrir la chanson dans le monde.
    En attendant, l’édition 2019 doit se dérouler dans un pays qui applique une politique d’apartheid : Israël. Et c’est intolérable. Voici le message et l’appel porté par le collectif BDS-CGT :
    Cher(e)s camarades, La victoire de la chanteuse israélienne Netta a eu une conséquence que les votants n’avaient pas mesuré : l’Eurovision 2019 devrait se produire en (...)
  • Gilets jaunes : les convergences enfin !

    17 janvier
    Le débat dans les structures, ralenti par la période des Fêtes, fait émerger de plus en plus de positions favorables à la recherche de convergences avec le mouvement des Gilets jaunes. C’est ainsi que les UD de Paris, du 94 et du 95 appellent à manifester à nouveau samedi 19 janvier avec un rendez-vous devant l’Hôtel de Ville de Paris à 11h. Samedi dernier l’UD du Loiret et la région centre appelaient à renforcer la manifestation de Bourges. Dans les villes de nombreuses UL se positionnent désormais en participant aux initiatives des Gilets jaunes. Des structures insistent également sur la répression (...)
  • Benoit Frachon contre la bureaucratie d’entreprise

    1er janvier
    Le 1° janvier 1949 dans l’Humanité Benoit Frachon, secrétaire général de la CGT, ancien anarcho-syndicaliste passé au stalinisme, s’attaque très correctement aux « portes-serviettes », cette bureaucratie de base qui se constitue alors grâce aux droits nouveaux gagnés dans les entreprises. On lit toute la compréhension et la sensibilité du vieux militant. Mais on remarquera qu’il passe sous silence la bureaucratie de l’appareil syndical. Comme s’il n’ y avait pas de lien entre l’existence de bureaucrates d’en bas et de bureaucrates d’en haut... Le pire c’est que cet article reste d’une actualité (...)
  • SNJ-CGT : Une analyse raisonnable des Gilets jaunes

    20 décembre 2018
    Nous publions ici la déclaration du CN du SNJ-CGT :
    Le mouvement de colère des « gilets jaunes » doit interroger la CGT toute entière.
    Le 6 décembre, le secrétaire général de la CGT a signé, aux côtés de six confédérations et fédérations, un communiqué dénonçant « toutes formes de violence dans l’expression des revendications », oubliant par là-même la totale responsabilité d’un gouvernement sourd à toutes revendications et violemment répressif. De même, il affirmait que « le gouvernement, avec beaucoup de retard, a enfin ouvert les portes du dialogue ».
    Nous, militants du SNJ-CGT, ne nous sommes pas reconnus dans (...)
  • Acte 5 des Gilets jaunes : Des UD collent au mouvement !

    14 décembre 2018
    La direction confédérale s’est lourdement discréditée en ne comprenant rien au mouvement des Gilets jaunes, en dénonçant les violences des manifestants et en annonçant que le dialogue était ouvert avec le gouvernement, tout ça aux côtés de la CFDT !!!
    Heureusement localement, des syndicats, des UL et quelques UD avaient compris l’importance du mouvement et des rapprochements se sont opérés assez vite. Cela étant dit sans cacher que dans quelques endroits, minoritaires, les Gilets jaunes ne voulaient pas en effet entendre parler des syndicats.
    Pour l’acte 5 et les manifs de samedi 15, de grosses UD (...)
  • Violences : Déclaration des UL du 92 Sud

    11 décembre 2018
    Nous publions ici une déclaration des UL d’Issy/Meudon et Plessis/Clamart/Châtenay :
    Nos UL dénoncent le communiqué unitaire publié à l’issue de la réunion des confédérations syndicales du jeudi 6 décembre. Ce communiqué salue les « portes du dialogue ouvertes par le gouvernement » alors que les mesures annoncées sont de nature à satisfaire le MEDEF mais pas les salarié-e-s ! Pire, ce communiqué répond à l’appel au calme demandé par Macron qui tente d’étouffer les légitimes mobilisations et revendications des salarié-e-s et de la jeunesse ! Ainsi, ce communiqué désavoue et porte atteinte à nos camarades d’Air (...)
  • Vers un CCN extraordinaire ?

    10 décembre 2018
    Nous relayons ici l’appel de différentes UD et fédérations :
    Demande d’un Comité Confédéral National Extraordinaire dans les jours qui viennent.
    La période est marquée par une immense souffrance, une colère inédite et par des mobilisations massives dans notre pays. La CGT doit prendre toute sa place pour conforter et amplifier ce processus de luttes. C’est la condition nécessaire et préalable à toute négociation utile pour le monde du travail et à la victoire du mouvement populaire. La date interprofessionnelle du 14 décembre ne peut suffire à elle seule à répondre à cette urgence, par plus que la (...)
  • Pétiton interne : jaune ou rouge, un seul gilet !

    9 décembre 2018
    Nous relayons ici une pétition interne à la CGT, qui vient renforcer les initiatives prises par différentes structures pour réorienter la CGT dans son ensemble :
    Gilets rouges et Gilets Jaunes : réalisons enfin le « Tous ensemble ! »
    Il règne dans le pays une atmosphère de lutte, une colère contre la vie chère, contre l’injustice fiscale, et contre Macron, avec au centre le mouvement des Gilets jaunes. Si nous avons été un certain nombre à émettre des réserves sur ce mouvement dans un premier temps (sur son programme limité à la question des taxes, sur ses rapports avec l’extrême-droite), plus personne ne (...)
  • 8 décembre rouge et jaune à Paris

    9 décembre 2018
    Un peu à l’arrache, l’US Ville de Paris (une partie des territoriaux cgt) avait initié un rendez-vous devant l’Hôtel de Ville pour converger vers Concorde. Un rendez vous modestement réussi mais de nombreux militants CGT heureux de participer dans les rangs CGT et avec des Gilets jaunes pour moitié d’entre eux.
    Pour samedi prochain, un appel de l’UD 75 voir de l’Urif est attendu...???
  • Marseille : L’UD organise trois jours de mobilisation

    8 décembre 2018
    C’est maintenant qu’il faut démultiplier les initiatives ! La colère est descendue sur le pavé, il faut tenter de la généraliser avec l’ensemble des salariés :
    13, 14 et 15 décembre TOUS EN GRÈVE !
    Contre la vie chère, pour l’augmentation des salaires, traitements, pensions et minima sociaux,
    La CGT des Bouches du Rhône revendique : • A partir d’un SMIC à 1800 €, augmentation de 300 € des salaires, traitements, pensions et minima sociaux. • L’indexation des salaires sur l’indice (réel) des prix. • Une Sécurité Sociale qui rembourse à 100 % et financée par les cotisations, la mise à contribution des revenus (...)

Débats du 51° congrès

  • Congrès : Notes du vendredi 22 avril

    23 avril 2016
    Courte séance ce vendredi matin. La CEC est élue très largement (entre 84 et 97%) ce qui pourrait surprendre après les votes des résolutions et la tension dans les débats. Il est probable que la majorité des syndicats expriment alors leur désir de tourner la page de la crise de direction ouverte avec l’affaire Lepaon. Probable aussi que le compromis imposé par la direction confédérale sur le thème de la grève reconductible mise en débat soit in fine apprécié comme une petite victoire par l’aile la plus combative, et comme une prudence raisonnable par l’aile la plus pessimiste.
    Ce n’est qu’après le vote, (...)
  • Congrès : Notes du jeudi 21 avril

    22 avril 2016
    La séance s’ouvre par l’annonce du vote du thème 3 sur le rapport au politique : abstention : 9% contre : 36%.
    Le débat reprend sur le thème 4 : le syndicalisme international. Des délégués expliquent leur travail dans des multinationales, leurs contacts avec les syndicats de différents pays. Une camarade sénégalaise est invitée à s’exprimer. Des camarades proposent l’organisation de grèves européennes contre l’austérité ou par branche comme dans les fonctions publiques. La dénonciation de l’inauguration du congrès de la CES cet hiver à Paris par Hollande et Juncker est applaudie. Les différentes (...)
  • Congrès : Notes du mercredi 20 avril

    21 avril 2016
    La matinée reprend avec le débat sur notre démarche syndicale, le thème 1. Les futurs comités régionaux inquiètent plusieurs délégués qui se prononcent pour une coordination des UD mais contre des « super-préfets ». Le seul amendement significatif intégré par la commission souligne, comme pour répondre aux craintes, qu’il faut donner plus de moyens aux unions locales. Un délégué de la construction (Toulouse) pose la question de syndicaliser les jeunes scolaires, d’autant qu’ils passent de plus en plus de temps en stages à l’entreprise. Mais dans son rapport d’ouverture, Martinez avait d’entré écarté cette (...)

Site réalisé avec SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0